Archives Nouvelles

14e édition de l'Opération Tempête
14e édition de l'Opération Tempête
5 décembre 2018
Pour une 14e année consécutive, la Sûreté du Québec et le Cégep de St-Félicien ont organisé l'activité Opération tempête qui vise à vérifier l'état des pneus.

Pour une 14e année consécutive, la Sûreté du Québec et le Cégep de St-Félicien ont organisé l’activité Opération tempête qui vise à vérifier l’état des pneus des véhicules des personnes fréquentant le Cégep afin de s’assurer que ceux-ci soient conformes aux normes en vigueur et adaptés à des conditions de conduite hivernale. L’opération permet également à la Sûreté du Québec de faire de la sensibilisation quant à l’obligation de munir son véhicule de quatre pneus d’hiver arborant le pictogramme du flocon entouré d’une montagne, et ce à compter du 15 décembre.

L’exercice a mené à une vérification sommaire de près de 350 véhicules automobiles stationnés sur les terrains du Collège. De ce nombre, 2 ont été identifiés comme présentant des éléments problématiques pouvant compromettre la sécurité des conducteurs et des passagers. Des suivis et interventions préventives seront effectués auprès des propriétaires des véhicules pour lesquels des problématiques significatives auront été constatées.

Au cours de l’avant-midi, les policiers ont tenu un kiosque d’information dans la Place centrale du Cégep où de la documentation produite par la Sûreté du Québec, la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et Transport Québec a été distribuée aux étudiants et au personnel de l’institution.

« L’Opération Tempête a vu le jour suite à une volonté manifeste des partenaires de mettre en œuvre une campagne conjointe afin d’améliorer la sécurité routière sur le vaste territoire couvert par le Cégep de St-Félicien, soit les deux MRC Maria-Chapdelaine et Domaine-du-Roy, de Péribonka à Lac-Bouchette. Cette opération s’ajoute aux initiatives mises en place depuis les dernières années, notamment avec l’ajout du transport scolaire sur l’heure du midi et le programme de bourses de la Fondation, a souligné M. Gilles Lapointe, directeur général du Cégep de St-Félicien. Ces actions cadrent très bien avec la préoccupation majeure et constante de notre Collège en matière de développement durable sur le territoire que nous desservons », a-t-il ajouté.

La Sûreté du Québec et le Cégep de St-Félicien tiennent à rappeler qu’il est important d’adapter la conduite de son véhicule automobile en saison hivernale (vitesse, distance de freinage, prudence accrue, etc.) pour tenir compte des conditions climatiques et routières plus difficiles qui prévalent à cette période de l’année.

Sur la photo, nous reconnaissons (de gauche à droite) la sergente Annette Charbonneau, l’agent Yves Langlais, l’agent Sébastien Leclerc, l’agent André Chartier, l’agente Marie-Claude Laprise et l’agent Régis Hébert.

Élections au conseil d'administration et au comité exécutif du Cégfep
Élections au conseil d'administration et au comité exécutif du Cégfep
3 décembre 2018
Lors de la dernière assemblée régulière du conseil d'administration du Cégep de St-Félicien tenue le 27 novembre 2018, les membres ont procédé à l'élection des officiers pour la prochaine année.

Lors de la dernière assemblée régulière du conseil d'administration du Cégep de St-Félicien tenue le 27 novembre 2018, les membres ont procédé à l'élection des officiers pour la prochaine année.

Est élu au poste de président du conseil d’administration, monsieur André Ménard, directeur régional des technologies de l’information chez Produits forestiers Résolu. Monsieur Ménard représente les étudiants diplômés du secteur technique au sein du conseil d’administration du cégep de St-Félicien.

Par ailleurs, madame Guylaine Boivin, avocate et directrice du bureau de l’international à l’Université du Québec à Chicoutimi, a été élue à la vice-présidence.

Le comité exécutif du Cégep de St-Félicien sera composé de :

- M. Gilles Lapointe, directeur général du Cégep de St-Félicien;
- M. André Ménard, directeur régional des technologies de l’information – Québec, chez Produits Forestiers Résolu;
- Mme Guylaine Boivin, avocate et directrice du bureau de l’international à l’Université du Québec à Chicoutimi;
- M. Martin Guillemette, « technicien à la production régional » à MAtv Saguenay-Lac-Saint-Jean;
- Mme Nathalie Blanchette,  enseignante en anglais au Cégep de St-Félicien.

Sur la photo, nous reconnaissons M. André Ménard, président du conseil d'administration du Cégep de St-Félicien.

 

Alex Dufresne remporte  la 32e finale locale de Cégeps en spectacle
Alex Dufresne remporte la 32e finale locale de Cégeps en spectacle
10 novembre 2018
Grâce à l'interprétation de créations originales, il s'est vu décerner le 1er Prix, une bourse de 200 $ du Cégep et le prix « Coup de coeur du public », une bourse de 100 $ de l'Association étudiante.

Alex Dufresne a remporté les grands honneurs de la 32e finale locale de Cégeps en spectacle qui s’est déroulée le 9 novembre à la salle Azimut du Cégep de St-Félicien.

Grâce à l’interprétation de créations originales, il s’est vu décerner le 1er Prix, une bourse de 200 $ du Cégep et le prix « Coup de cœur du public », une bourse de 100 $ de l’Association étudiante. Son aisance sur scène, son authenticité, ses envolées musicales et la maîtrise de son instrument, l'accordéon, ont séduit le public et les juges du concours. Alex est originaire de Saint-Émélie-de-l’Énergie dans Lanaudière et étudie en Techniques du milieu naturel.

Le 2e Prix, une bourse de 150 $ offerte par la Coopérative étudiante du collège, a été décerné ex æquo à Béatrice Desautels et Alicia Guay, étudiantes en Sciences de la nature de Saint-Félicien, pour leur numéro de danse, une création où l’interprétation du texte n’a laissé personne indifférent et à Zachary Gagnon, étudiant en Techniques du milieu naturel de Saint-Lin-Laurentides dans Lanaudière, pour son numéro d’art oratoire authentique et percutant avec une scénographie exceptionnelle.

Plus d’une quinzaine d’artistes ont présenté des numéros des plus variés au grand plaisir de l’assistance. Alex Dufresne obtient ainsi son laissez-passer pour se rendre à la finale régionale Est-du-Québec de Cégeps en spectacle qui aura lieu le samedi 30 mars 2019 au Cégep de Rimouski.

Soulignons qu’au cours de la soirée, le Cégep a souligné les 25 années d’implication de M. Gaétan Morin à la réalisation et à la coordination du spectacle.

Sur la photo, nous retrouvons le gagnant de la 32e finale locale de Cégeps de spectacle, Alex Dufresne, étudiant en milieu naturel, en compagnie de Mme Sylvie Prescott, directrice des études du Cégep de St-Félicien.

Crédit photo : Émilie Guérin.

DEUX NOUVEAUTÉS AU CENTRE DE DOCUMENTATION
DEUX NOUVEAUTÉS AU CENTRE DE DOCUMENTATION
2 novembre 2018
Deux nouvelles activités sont maintenant offertes au Centre de documentation à la communauté collégiale : le mandala et l'exposition à des lampes servant à la luminothérapie.

La clientèle du Centre de documentation peut profiter à partir de maintenant de deux nouvelles activités; l’une de créativité, et une autre de mieux-être soit le mandala et l’exposition à des lampes servant à la luminothérapie.

Bien plus qu’un divertissement, le coloriage de mandalas procure des bienfaits telles la réduction du stress de la vie et l’augmentation de la capacité de concentration.  « Ce n’est pas qu’un simple dessin, il est un outil, qui tout en développant notre créativité, permet de se centrer, de s’harmoniser, de se transformer. »[1]De son côté, la luminothérapie permet, particulièrement à l’automne et à l’hiver, de contrer les effets du manque de lumière qui se traduisent par la dépression saisonnière, la fatigue, le manque d’énergie, etc.

Bienfaits de la luminothérapie :

  1. Réactiver les hormones de la bonne humeur. La luminothérapie influence positivement la production de la sérotonine, aussi appelée les hormones du bonheur!

 

  1. Favoriser un sommeil plus reposant. Grâce à une meilleure régularisation de la mélatonine, hormone responsable du sommeil, la luminothérapie aura des effets jusque dans votre lit!

 

  1. Rétablir les cycles biologiques. Notre corps est réglé par divers cycles et tout doit être bien équilibré (production d’hormones par exemple). Avec le coup de pouce de la luminothérapie, tout se déroule plus fluidement dans notre corps.

 

  1. Améliorer la concentration. Quand vous dormez mal ou que vous manquez de stimulation lumineuse, votre cerveau entre en hibernation forcée. Du coup, vous êtes moins concentré et moins productif.

 

  1. Contrer la dépression saisonnière. La luminothérapie permet de prévenir le dérèglement des neurotransmetteurs qui peuvent causer les humeurs dépressives et devient, en quelque sorte, un antidépresseur naturel. Si vous vous savez sensible aux variations de lumière, ne prenez pas de risque et optez pour des séances de luminothérapie chaque jour. »[2]

[1] JACQUES, Claudette, Atelier les couleurs de la vie, Les bienfaits des mandalas, site web, https://atelierlescouleursdelavie.wordpress.com/2014/06/24/les-bienfaits-des-mandalas/, (page consultée le 10 octobre 2018).

2 DESCHENEAUX, Nadine, Canal vie/Santé, beauté et bien-être, site web, http://www.canalvie.com/sante-beaute/bien-etre/bienfaits-luminotherapie-1.1568920, (consulté le 10 octobre 2018).

 

 

 

32e finale locale de Cégeps en spectacle
32e finale locale de Cégeps en spectacle
2 novembre 2018
Venez découvrir le talents de nos étudiants à l'occasion de la finale locale de Cégeps en spectacle. Pour l'occasion, les artistes présenteront neuf (9) numéros variés où musique, chant, théâtre et danse seront à l'honneur.

Venez découvrir le talents de nos étudiants à l'occasion de la finale locale de Cégeps en spectacle. Pour l’occasion, les artistes présenteront neuf (9) numéros variés où musique, chant, théâtre et danse seront à l’honneur.

Le comité organisateur formé d’étudiants et de membres du personnel travaillent conjointement à la réussite de cette activité à grand déploiement. Cégeps en spectacle a été mis sur pied afin de promouvoir les arts de la scène auprès des cégépiens et cégépiennes, et ainsi leur permettre d’entrer en contact avec les différents métiers de la diffusion artistique.

Soir de première : le jeudi 8 novembre 2018 à 20 h à la salle Azimut du Cégep - coût 3 $

Finale locale : le vendredi 9 novembre 2018 à 20 h à la salle Azimut du Cégep - coût 8 $
Groupe hors-concours invité : Les chercheurs d’or


Billets en vente à la Coopérative étudiante, au Café étudiant et sur place.

UN NOUVEAU CCTT CONSACRÉ AU DÉVELOPPEMENT DE LA FILIÈRE « FOURRURE NORDIQUE » VOIT LE JOUR À SAINT-FÉLICIEN
UN NOUVEAU CCTT CONSACRÉ AU DÉVELOPPEMENT DE LA FILIÈRE « FOURRURE NORDIQUE » VOIT LE JOUR À SAINT-FÉLICIEN
10 juillet 2018
Saint-Félicien, le 10 juillet 2018. ? La création du Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) Écofaune boréale a été annoncée aujourd'hui. Il sera sous la responsabilité du Cégep de Saint-Félicien.

Saint-Félicien, le 10 juillet 2018  - La création du Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) Écofaune boréale a été annoncée aujourd’hui. Il sera sous la responsabilité du Cégep de Saint-Félicien. Son mandat sera de réaliser des recherches appliquées sur le développement durable et technologique ainsi que sur l’acquisition de pratiques sociales novatrices dans la filière de la « Fourrure nordique ». Ce projet contribuera à aider les différents acteurs de ce secteur à se repositionner économiquement alors que le marché mondial de la fourrure, du cuir et de ses produits dérivés a beaucoup évolué. Sa création permettra également d’améliorer la qualité de vie des Premières Nations en développant de nouvelles méthodes de trappage qui tiennent compte à la fois des aspects environnemental, économique et social.

Rappelons que le groupe de travail sur la fourrure nordique, formé à la suite du Sommet économique régional du Saguenay–Lac-Saint-Jean en juin 2015, a énoncé quatorze recommandations, dont l’une visant à mandater le Cégep de Saint-Félicien pour entamer des démarches afin qu’il se dote d’un CCTT sur les métiers et technologies de la fourrure.

Citations :

« Aujourd’hui, avec la création du CCTT Écofaune boréale, nous venons répondre à une autre recommandation du groupe de travail sur la fourrure nordique du Sommet économique régional et donc à une priorité de la région. Notre objectif, en soutenant les CCTT et les programmes de formation collégiale et universitaire dans nos régions, est de mieux répondre aux besoins de main-d’œuvre des entreprises et d’encourager l’entrepreneuriat partout au Québec. Nous voulons que nos jeunes aient accès à des formations et à des emplois stimulants ici, au Lac-Saint-Jean, et qu’ils puissent ainsi contribuer à développer notre économie. »

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

 

« Les centres collégiaux de transfert de technologie illustrent parfaitement la synergie qui doit exister entre les milieux de l’éducation, les communautés et les entreprises. Leur développement et leur implantation sont jugés comme des priorités par notre gouvernement. Ces projets encouragent la collaboration entre le monde de la formation et celui de la recherche, et permettent aux établissements collégiaux de s’inscrire de façon durable et efficace dans l’économie et la vitalité de leur région. »

Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur et ministre de la Condition féminine

 

« L’aide additionnelle accordée aux CCTT est une preuve de notre engagement à dynamiser l’innovation et la recherche dans nos différents secteurs d’activité. Nul doute que les retombées seront importantes et qu’elles contribueront au développement économique de l’ensemble des régions du Québec. »

Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

 

Faits saillants :

• Le Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) Écofaune boréale pourra bénéficier d’un soutien financier de 230 000 $ par année pour les trois premières années, puis de 280 000 $ par année pour les subséquentes. Par ailleurs, une somme de 80 000 $ lui sera octroyée en 2018- 2019 pour l’implantation du nouveau modèle d’intervention.

• En 2016-2017, 4 millions de dollars supplémentaires ont également été investis pour soutenir les CCTT du Québec. Le financement qui leur est accordé est donc passé de 13,6 millions de dollars en 2014-2015 à 17,6 millions en 2016-2017. Il atteindra 19,6 millions de dollars cette année.

• En juin dernier, dans le but d’accroître les activités de recherche appliquée, de formation et d’information ainsi que l’aide technique aux entreprises et organismes, Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur et ministre de la Condition féminine, avait annoncé la création de dix nouveaux centres collégiaux de transfert de technologie.

- 30 - 

Sources :

Joçanne Prévost

Attachée de presse du premier ministre du Québec

418 643-5321

 

Anne Marie Dussault Turcotte

Directrice des communications et attachée de presse de la ministre de l’Enseignement supérieur et ministre de la Condition féminine

418 266-3255

 

Guillaume Bérubé

Directeur des communications de la vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

418 691-5650

Monsieur Guillaume Maziade, enseignant en Techniques du milieu naturel,  reçoit la Mention d'honneur de l'Association québécoise de pédagogie collégiale
Monsieur Guillaume Maziade, enseignant en Techniques du milieu naturel, reçoit la Mention d'honneur de l'Association québécoise de pédagogie collégiale
15 juin 2018
Cette année monsieur Guillaume Maziade a reçu la mention d'honneur de l'AQPC pour le Cégep de St-Félicien. Cette distinction souligne l'engagement pédagogique, la qualité du travail et la contribution à l'évolution de l'enseignement.

Dans le cadre du 38e colloque annuel de l'Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC), 60 enseignants d'autant d'établissements collégiaux ont reçu avec fierté la Mention d'honneur de l'AQPC des mains de la ministre de l’Enseignement supérieur, madame Hélène David, et du président de l’AQPC, monsieur Richard Moisan. Cette année monsieur Guillaume Maziade, enseignant en Techniques du milieu naturel, a reçu la mention d’honneur pour le Cégep de St-Félicien.

Cette distinction souligne l’engagement pédagogique, la qualité du travail et la contribution à l'évolution de l'enseignement.

Enseignant en Techniques du milieu naturel, Guillaume est une personne dynamique et passionnée. De par son implication auprès des étudiants, on le compare à un véritable catalyseur de projets novateurs qui rayonnent dans le collège et dans la communauté. Il accompagne ses étudiants sans compter son temps, les encourage et les supporte avec une générosité qui le caractérise si bien. Guillaume est apprécié de ses étudiants puisque son approche pédagogique va au-delà de la simple acquisition des connaissances. Son approche engage les étudiants dans leurs apprentissages, les amène à trouver leur voie et les encourage à se dépasser.

La direction du Cégep de St-Félicien tient à féliciter Guillaume pour cet honneur pleinement mérité.

Sur la photo : Au centre, le lauréat Guillaume Maziade, reçoit sa mention d’honneur des mains de madame Hélène David, ministre de  l’Enseignement supérieur et de M. Richard Moisan, président de l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC).
Crédit photo : Prince Dufort Production.

Catherine Fontaine remporte le concours local « Philosopher »
Catherine Fontaine remporte le concours local « Philosopher »
11 juin 2018
Pour l'édition 2018, la question était « En 2018, pour quoi philosopher? ». Suite à l'évaluation des textes reçus, un prix de 200 $ a été remis à Mme Catherine Fontaine, étudiante en Sciences de la nature, 1re année.

Le concours « Philosopher » est un concours provincial visant à promouvoir la philosophie et s’adressant à tous les étudiants de niveau collégial. Ce concours fut créé en 1988 lors du lancement de la décennie de développement culturel de l’UNESCO. La participation à ce concours consiste en la rédaction d’une dissertation d’environ 2 000 mots sur une question philosophique qui est dévoilée par le comité provincial au début de la session d’hiver de chaque année scolaire. Le département de philosophie du Cégep de St-Félicien organise un volet local pour ce concours et remet des prix aux meilleurs textes en provenance de notre institution.

Pour l’édition 2018, la question était « En 2018, pour quoi philosopher? ». Suite à l’évaluation des textes reçus, un prix de 200 $ a été remis à Mme Catherine Fontaine, étudiante en Sciences de la nature, 1re année.

Les membres du département de philosophie félicitent notre gagnante et invitent tous les étudiants à surveiller le lancement de l’édition 2019.

Sur la photo, M. Denis Boivin, coordonnateur du département de philosophie au Cégep de St-Félicien en compagnie de Mme Catherine Fontaine, gagnante du concours local « Philosopher ».

Alexandre Giammelluca est le récipiendaire de  la médaille d'or de l'Institut forestier du Canada
Alexandre Giammelluca est le récipiendaire de la médaille d'or de l'Institut forestier du Canada
28 mai 2018
Chaque année, l'Institut forestier du Canada décerne une Médaille d'or à un diplômé de chacune des universités et écoles techniques offrant une formation dans le domaine forestier.

Chaque année, l’Institut forestier du Canada décerne une Médaille d’or à un diplômé de chacune des universités et écoles techniques offrant une formation dans le domaine forestier. La personne méritante doit avoir démontré une performance académique exemplaire au cours de sa formation, mais aussi fait preuve de qualités interpersonnelles remarquables.

 

Pour l’année 2018, c’est Alexandre Giammelluca, finissant en Techniques du milieu naturel dans la voie de spécialisation « Aménagement de la ressource forestière », qui a reçu cette distinction pour le Cégep de Saint-Félicien. Il s’est démarqué par la qualité de ses travaux en classe et sur le terrain. De nature discrète et réfléchie, il s’est révélé un coéquipier agréable et responsable lors des travaux d’équipe. Ses connaissances, ses compétences et sa personnalité agréable seront des atouts importants dans la poursuite de sa carrière. 

 

La communauté du Cégep de Saint-Félicien félicite Alexandre et lui souhaite bon succès dans ses projets futurs. En plus de recevoir la Médaille d’or de l’Institut forestier du Canada, Alexandre a reçu une bourse de la Coopérative étudiante, d’un montant de 50 $.

 

Sur la photo, Alexandre Giammelluca est accompagné de Mme Isabelle Frigon, directrice adjointe à la direction des études au Cégep de Saint-Félicien.

 

Le Cégep de St-Félicien remporte tous les prix du niveau collégial  lors de l'édition 2018 du Concours de recherche en histoire Raymond-Labonté
Le Cégep de St-Félicien remporte tous les prix du niveau collégial lors de l'édition 2018 du Concours de recherche en histoire Raymond-Labonté
24 mai 2018
Quatre étudiants du Cégep de St-Félicien ont raflé les honneurs de la 21e édition du Concours de recherche en histoire Raymond-Labonté, qui s'est déroulée le 16 mai dernier au Café-théâtre Côté-Cour de Jonquière.

Quatre étudiants du Cégep de St-Félicien ont raflé les honneurs de la 21e édition du Concours de recherche en histoire Raymond-Labonté, qui s’est déroulée le 16 mai dernier au Café-théâtre Côté-Cour de Jonquière. Cette année, le thème du concours était « Mœurs et coutumes au Saguenay−Lac-Saint-Jean ».

Kim Bergeron, étudiante dans le programme Sciences humaines - profil Le monde et ses défis a remporté le premier prix et une bourse de 1500 $ pour sa recherche « Le Saguenay-Lac-Saint-Jean et ses trésors gastronomiques ». Le 2e prix et une bourse de 1 000 $ ont été remis à Marc-Antoine Bolduc, également étudiant dans le programme Sciences humaines - Profil le monde et ses défis pour son travail sur l’histoire de la culture politique de la région intitulé « Bleu comme le lac, rouge comme le diable ». Thierry Ah-Woaye, étudiant dans le programme de Techniques du milieu naturel, profil Aménagement et interprétation du patrimoine naturel, s’est vu décerner le troisième prix et une bourse de 500 $ ainsi que le prix Coup de cœur de 500 $ pour sa recherche « Le rituel post-mortem sur l’ours noir par les Ilnuatsh de Piekuakami ». Soulignons enfin que le prix de participation de 200 $ a été attribué à William Perron, étudiant dans le programme de Sciences de la nature.

Le Cégep de Saint-Félicien félicite les quatre étudiants et leur souhaite la meilleure des chances dans la poursuite de leurs études.

Sur la photo, nous reconnaissons (de gauche à droite) : M. Régis Thibeault, enseignant en histoire au Cégep de St-Félicien en compagnie des étudiants : William Perron, Thierry Ah-Woaye, Kim Bergeron et Marc-Antoine Bolduc.

1
2 3 >