Archives Nouvelles

La nouvelle activité majeure de financement de la Fondation du Cégep de Saint-Félicien : un défi Déméter
La nouvelle activité majeure de financement de la Fondation du Cégep de Saint-Félicien : un défi Déméter
18 avril 2018
La Fondation du Cégep de Saint-Félicien a lancé aujourd'hui sa nouvelle activité majeure de financement, un défi Déméter, qui saura mettre à l'épreuve les étudiants du Cégep de Saint-Félicien et la population.

 Fondation du Cégep de Saint-Félicien a lancé aujourd’hui sa nouvelle activité majeure de financement, un défi Déméter, qui saura mettre à l’épreuve les étudiants du Cégep de Saint-Félicien et la population. Cet événement rassembleur se déroulera dans un cadre convivial les 24 et 25 août 2018 au Club Tobo-Ski de Saint-Félicien. Le défi Déméter de la Fondation proposera un parcours de cinq kilomètres incluant une vingtaine d’obstacles diversifiés. L’activité pourra être réalisée en solo, en famille ou entre amis.

Au cours des dernières années, la principale activité de financement de la Fondation a été l’organisation d’un « bicyclons » qui permettait de réunir plusieurs cyclistes sur la Véloroute des Bleuets. Constatant la multiplication des activités de financement du même type, la Fondation a pris la décision de reporter son événement annuel et de l’évaluer afin d’actualiser le concept en fonction des nouvelles tendances.

« Nous croyons que le défi Déméter va dynamiser la participation étudiante et locale. En effet, notre activité s'inscrira dans le cadre de la programmation des activités d’accueil et d’intégration des étudiants du Cégep le vendredi en plus d’être offerte au grand public le lendemain », a déclaré Raynald Guillemette, président de la Fondation du Cégep de Saint-Félicien. « Par son programme de bourses, la Fondation attribue annuellement des bourses pour un montant de près de 35 000 $. La mise en place de cette activité à grand déploiement nous permettra de maintenir l’aide financière que nous apportons chaque année aux étudiants actuels et futurs du Collège », a-t-il ajouté.

 

Une présidence à l’honneur

La première édition du défi Déméter se déroulera sous la présidence d’honneur des Familiprix de Saint-Félicien (Maxime Sasseville & Valéry Madore), de Normandin (Janie Larouche) et de Saint-Prime et Roberval (Sébastien Bélanger & Julie Grenier). « Nous avons choisi de faire équipe et de nous associer à la Fondation du Cégep de Saint-Félicien parce que nous avons à cœur la réussite des jeunes. Il est important à nos yeux d’aider les étudiants à réaliser leur projet d’études, ils sont la relève de demain. De plus, notre association à ce défi représente pour nous une belle occasion de continuer à promouvoir les saines habitudes de vie à la population comme nous le faisons dans notre quotidien, a affirmé Valéry Madore, copropriétaire du Familiprix de Saint-Félicien et représentante des quatre Familiprix partenaires.

Un nouveau partenariat

Dans le cadre de ce partenariat, la Fondation bénéficie de l’expertise technique et logistique de Vélo2Max pour lui permettre de réaliser son activité de collecte de fonds annuelle. Pour sa part, le Cégep contribue à bonifier l’offre de services de plein air de Vélo2Max en investissant 60 000 $ afin d’acquérir des vélos de montagne dont il confie l’entretien et l’entreposage au club. De plus, le Cégep lui accorde l’usufruit de la gestion de la flotte, contribuant ainsi à rendre davantage accessible la pratique de saines habitudes de vie à la population du comté. En contrepartie, la Ville de Saint-Félicien et Vélo2Max accordent au Cégep une gratuité d’utilisation des plateaux de ski de fond et de vélo, et ce, aux fins de ses cours d’éducation physique optionnels en plein air, rendant ainsi cette offre financièrement plus accessible à ses étudiants. Enfin, la Ville de Saint-Félicien pourra bonifier son offre récréotouristique grand public, puisqu’un point de service de location de vélos sera aménagé à la marina Bellevue, et ce afin de mettre notamment en valeur le sentier de la Chute-à-Michel, et plus tard, le tronçon prolongeant la Véloroute des Bleuets jusqu’à La Doré.

Les étudiants et la population pourront s’inscrire sous peu au défi Déméter sur le nouveau site Web de l’événement qui sera en ligne sous peu. Pour tous les détails concernant le défi, vous pouvez également consulter la page Facebook à : www.facebook.com/demeterfondationcegepstfe

 

Sur la photo (de gauche à droite) :

À l’avant : Bernard Boivin, conseiller municipal à la Ville de Saint-Félicien, Valéry Madore, copropriétaire Familiprix Saint-Félicien, Julie Grenier, copropriétaire Familiprix Saint-Prime et Roberval, Gilles Lapointe, directeur général du Cégep de Saint-Félicien.

À l’arrière : William Verreault et Nelson Leblanc, membres du Conseil d’administration Vélo2Max, Sylvain Larouche, membre du CA de la Fondation du Cégep de Saint-Félicien, Raynald Guillemette, président de la Fondation du Cégep de Saint-Félicien et Maxime Sasseville, copropriétaire Familiprix Saint-Félicien.

UNE COHORTE D'ÉTUDIANTS DANS LE DEC TECHNOLOGIE  DE LA TRANSFORMATION DES PRODUITS FORESTIERS À L'AUTOMNE 2018
UNE COHORTE D'ÉTUDIANTS DANS LE DEC TECHNOLOGIE DE LA TRANSFORMATION DES PRODUITS FORESTIERS À L'AUTOMNE 2018
29 mars 2018
Le Cégep de St-Félicien est heureux d'annoncer le départ d'une cohorte d'étudiants dans son programme Technologie de la transformation des produits forestiers à l'automne 2018.

Le Cégep de St-Félicien est heureux d’annoncer le départ d’une cohorte d’étudiants dans son programme Technologie de la transformation des produits forestiers à l’automne 2018. Depuis quelques années, le nombre d’inscriptions à cette formation était en baisse, à un point tel que la dernière cohorte date de 2009, malgré les besoins criants de relève dans l’ensemble des entreprises au Québec. Cette année, les demandes d’admission au premier tour (1er mars 2018) sont assez significatives pour que le collège démarre à nouveau son programme d’études.

Ainsi, dès l’automne prochain, les étudiants en Technologie de la transformation des produits forestiers se verront offrir une formule actualisée de ce programme menant à un diplôme d’études collégiales (DEC). En effet, la formule d’enseignement visera à augmenter le nombre d’activités pratiques en usine dès la première année d’études en tenant compte de la réalité du domaine industriel de la transformation du bois.

Les étudiants seront amenés à s’immerger entièrement dans le monde captivant de l’entreprise en effectuant des tâches professionnelles directement liées aux compétences à développer et à acquérir. L’approche pédagogique privilégiée visera à former des technologues compétents aptes à occuper, entre autres, les fonctions de responsable de l’approvisionnement, de coordonnateur des inventaires et de l’expédition, de contrôleur qualité, d’analyste des procédés, de contremaître et voir même, des postes de gestion.

« Les entreprises du secteur de la transformation du bois accueillent cette nouvelle avec grand enthousiasme. Elles seront des partenaires de choix dans la réalisation d’activités d’apprentissage et dans l’accueil de stagiaires afin d’assurer une relève qualifiée et engagée », a affirmé madame Sylvie Prescott, directrice des études au Cégep de St-Félicien.

Rappelons qu’à l’automne 2016, les cégeps de St-Félicien et de Rimouski se sont unis dans un projet novateur afin de relancer avec force le programme Technologie de la transformation des produits forestiers en définissant notamment une nouvelle formule d’enseignement. Le Cégep de St-Félicien a également déployé beaucoup d’efforts au niveau de ses activités d’information scolaire pour faire connaître le programme à travers la province et également auprès de partenaires à l’international. L’élaboration d’outils et d’activités de communication ont permis d’appuyer l’ensemble des stratégies mises en place par l’établissement d’enseignement supérieur.

MATHIEU STRASBOURG SE DÉMARQUE  AU CONCOURS EN ENTREPRENEURIAT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE
MATHIEU STRASBOURG SE DÉMARQUE AU CONCOURS EN ENTREPRENEURIAT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE
8 février 2018
Le département des Techniques du milieu naturel du Cégep de St-Félicien a tenu la deuxième édition du Concours en entrepreneuriat et développement durable le 8 février dernier. 18 projets ont été présentés lors de cet événement d'envergure.

Le département des Techniques du milieu naturel du Cégep de St-Félicien a tenu la deuxième édition du Concours en entrepreneuriat et développement durable le 7 février dernier.

À cette occasion, les finissant(e)s en Techniques du milieu naturel ont présenté leurs projets réalisés dans le cadre du cours « Développement durable » aux étudiant(e)s de 2e année qui pourront choisir de poursuivre l’un de ses projets. Un jury constitué d’acteurs importants œuvrant dans différentes sphères du développement durable et de l’entrepreneuriat régional a eu la tâche d’évaluer les projets au cours de la soirée. Il était composé de madame Stéphanie Fortin, directrice de la maison du développement durable du Saguenay−Lac-Saint-Jean et présidente d’honneur de l’événement, madame Isabelle Coulombe, directrice générale du Carrefour jeunesse-emploi comté Roberval - Saint-Félicien, madame Stéphanie Lemieux, présidente Environnement CA, monsieur Marc Renaud, enseignant en sciences au Cégep de St-Félicien et de monsieur Michel Gagnon, conseiller municipal à la 
Ville de Saint-Félicien.

Mathieu Strasbourg a remporté les grands honneurs du concours pour son projet « Imaginif ».  En effet, il a reçu le premier prix « Développement durable », bourse de 1 000 $ en plus du prix « Coup de cœur du jury » qui est accompagné d’une bourse de 500 $. Mathieu se passionne pour l’if du Canada pour ses propriétés médicinales. Dans son projet, il a, entre autres, dressé un inventaire de la présence de ce végétal sur la Côte-Nord.

L’équipe du projet « Fruits’andises du jardin » a reçu le deuxième prix « Développement durable » et une bourse de 750 $. Le prix « Entrepreneuriat » a été décerné à la « Jeune coopérative Abioki » qui recevra, en plus d’une bourse de 500 $, une consultation en démarrage d’entreprise avec monsieur Martin Villeneuve de la compagnie Nutrableu, diplômé de l’école de gestion HEC Montréal en administration des affaires. Ce faisant, ils pourront notamment produire un plan d’affaires et assurer la pérennité de leur projet de développement durable.

Finalement, le prix « Sciences » a été remis au projet « BioCH4leur » accompagné d’une bourse de 500 $ et le prix « Coup de cœur du public » aux étudiants du projet de la « Forêt nourricière de Saint-Félicien ». Ces derniers remportent un voyage à Tadoussac comprenant une nuit en hébergement et quatre croisières aux baleines gracieusement offert par l’Hôtel Le Pionnier.

Le concours en entrepreneuriat et développement durable a été appuyé financièrement par initiative du projet d’éducation entrepreneuriale au Cégep (PÉEC). Ce projet vise à développer un écosystème axé sur l’apprentissage des valeurs, des attitudes et des compétences se reportant à l’esprit entrepreneurial. 

Rappelons que le cours « Développement durable » existe depuis 2007 afin de permettre aux étudiants en Techniques du milieu naturel d'expérimenter le développement durable. Ce cours s'échelonne sur trois sessions et permet aux étudiants de concevoir, de mettre en œuvre et de promouvoir des projets en développement durable. Un cours unique au Québec tout comme le programme Techniques du milieu naturel. Un tel cours incite aussi les étudiants à poser des actions qui favorisent le changement d'habitudes pour un mieux-être écologique, collectif et durable. La portée des projets créés trouve écho autant dans la sensibilisation et l'éducation à la population que la mise en valeur et la conservation des ressources naturelles.

Sur la photo Coup de cœur du jury : (de gauche à droite) : monsieur Michel Gagnon (Ville de Saint-Félicien), madame Stéphanie Lemieux (Environnement CA), Mathieu Strasbourg, finissant en Techniques du milieu naturel et grand gagnant du concours pour son projet « Imaginif », madame Stéphanie Fortin (Maison du développement durable du SLSJ), monsieur Marc Renaud (Cégep de St-Félicien) et madame Isabelle Coulombe (CJE des Bleuets).

LE CÉGEP DE ST-FÉLICIEN OUVRE SES PORTES AU GRAND PUBLIC
LE CÉGEP DE ST-FÉLICIEN OUVRE SES PORTES AU GRAND PUBLIC
2 février 2018
Le Cégep de Saint-Félicien a accueilli une centaine de personnes le 27 janvier dernier lors de son activité Portes ouvertes. L'activité était offerte à la fois aux parents et à leur jeune, ainsi qu'à toute personne intéressée à étudier au Cégep de St-Félicien.

Le Cégep de Saint-Félicien a accueilli une centaine de personnes le 27 janvier dernier lors de son activité Portes ouvertes. L’activité était offerte à la fois aux parents et à leur jeune, ainsi qu’à toute personne intéressée à étudier au Cégep de St-Félicien.

L’équipe du Cégep a accueilli les visiteurs lors d’un brunch à la cafétéria. Par la suite, les participants ont pu assister à une présentation d’ouverture portant sur l’exploration des études collégiales et la sensibilisation au choix d’orientation et à la réussite des jeunes. En après-midi, les gens ont pu en apprendre davantage sur le programme d’études de leur choix en assistant à un atelier. L’activité s’est finalement terminée par la formule kiosques où les visiteurs ont pu rencontrer et échanger avec des intervenants du Cégep et des étudiants sur les différents services offerts au Cégep, les activités étudiantes et les formations collégiales.

Associé à la Bourse du carbone Scol’ERE dans le cadre de sa tournée d’information scolaire 2017-2018, le Cégep compensera les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux déplacements des visiteurs provenant de partout au Québec par l’achat des Crédits carbone éducatifsMC. Une bourse d’exemption des frais d’inscription pour l’année 2018-2019 a aussi été tirée au hasard parmi les participants à l’activité.

Les membres du comité organisateur sont fiers d’avoir organisé cette activité d’exploration au Cégep. L’événement aura permis d’accompagner de nombreux visiteurs dans leurs besoins d’information et en rassurer certains quant à leur projet d’études ou celui de leur jeune.

INAUGURATION DU CENTRE D'IMMERSION CLINIQUE « LE SAVOIR »  EN SOINS INFIRMIERS
INAUGURATION DU CENTRE D'IMMERSION CLINIQUE « LE SAVOIR » EN SOINS INFIRMIERS
24 janvier 2018
Le Cégep de St-Félicien a procédé à l'inauguration du centre d'immersion clinique « LE SAVOIR », un nouveau lieu d'apprentissage pour les étudiants en Soins infirmiers

Le Cégep de St-Félicien a procédé à l’inauguration du centre d’immersion clinique « LE SAVOIR » (Simulation, Action, Valorisation, Objectivation, Intégration, Réalisation) au département de soins infirmiers. Le nouvel environnement est pensé et conçu pour donner l’impression d’être dans un milieu de soins réel. Il assure l’exposition de tous les étudiants à des situations perçues comme étant des incontournables au curriculum pédagogique, et ce, dans un environnement totalement sécuritaire.

« Comme Cégep, nous devons être à l’affût des environnements les plus favorables à l’apprentissage.  « LE SAVOIR » est un lieu d’apprentissage dynamique qui reproduit la réalité d’un milieu clinique et qui sollicite une participation très active de l’étudiant », a affirmé le directeur général du Cégep de St-Félicien, monsieur Gilles Lapointe.

Dans le nouveau laboratoire, les étudiants pourront maintenant interagir avec un mannequin intelligent de simulation. Ce « patient » est le modèle préhospitalier de la compagnie CAE, un chef de file en matière de simulation médicale. Il peut communiquer ses besoins par l’entremise d’une personne qui se trouve dans la salle de contrôle. Les possibilités de scénarios avec lui sont infinies, elles vont de la prise des signes vitaux jusqu’à un arrêt cardio-respiratoire. 

Le centre est fonctionnel depuis l’automne dernier et des situations adaptées sont déjà instaurées dans chacune des sessions du programme de Soins infirmiers. En plus de la « salle clinique », le centre est muni d’équipements audiovisuels, d’une salle de contrôle et d’une salle de « débriefing ». Ces équipements permettent l’observation directe de la simulation et un retour pédagogique sur celle-ci avec le « débriefing ».

Cette nouvelle approche pédagogique présente plusieurs avantages dont celui de contribuer au développement de nombreuses compétences comme le jugement clinique et la pensée critique, la communication, le travail d’équipe et même le travail en équipe interdisciplinaire. Elle favorise également la préparation aux stages cliniques, car elle offre la possibilité de faire vivre à tous des situations priorisées par l’équipe. On remarque aussi une diminution du stress chez les étudiants lorsqu’ils arrivent en stage, ils sont donc plus disposés à apprendre.

Les stages de la formation infirmière étant directement influencés par l’évolution et la disponibilité des milieux cliniques, le centre « LE SAVOIR » répond à un réel besoin de standardisation des apprentissages et de préparation aux réalités cliniques (diminution du nombre de lits et de la durée des hospitalisations, vieillissement de la population et complexification des situations cliniques, partage des milieux avec les autres niveaux de formation, etc.).

Proactive et engagée, l’équipe enseignante a choisi d’instaurer rapidement cette approche, consciente des avantages qu’elle présente. Adhérant à la philosophie et aux pratiques pédagogiques de l’immersion clinique, l’ensemble du département de soins infirmiers s’est impliqué dans toutes les étapes menant à l’implantation du centre : formation, conception du laboratoire, choix des mises en situation, conception et programmation des scénarios, etc.

Les opportunités pédagogiques du centre d’immersion clinique « LE SAVOIR » sont infinies.  Le Cégep de St-Félicien a profité de cette annonce pour inviter les différents intervenants du domaine de la santé à les contacter et à intégrer cette nouvelle approche à leur calendrier de formation continue.

Sur la photo : l’équipe enseignante du département de Soins infirmiers avec deux finissants du programme (Jo-Annie Côté et Brahima Gbané) ont procédé à la coupe d’un ruban symbolique pour l’inauguration du centre d’immersion clinique « Le Savoir ».

 

Maude Tremblay de Saint-Félicien reçoit  la médaille académique 2016-2017 du Gouverneur général du Canada
Maude Tremblay de Saint-Félicien reçoit la médaille académique 2016-2017 du Gouverneur général du Canada
10 janvier 2018
M. France Voisine, directeur adjoint des études au Cégep de Saint-Félicien, a remis, au nom de Son Excellence, la très honorable Julie Payette, la Médaille académique du Gouverneur général du Canada pour l'année 2016-2017 au Cégep de Saint-Félicien à Mme  Maude Tremblay.

M. France Voisine, directeur adjoint des études au Cégep de Saint-Félicien, a remis, au nom de Son Excellence, la très honorable Julie Payette, la Médaille académique du Gouverneur général du Canada pour l'année 2016-2017 au Cégep de Saint-Félicien à Mme  Maude Tremblay.

Maude a terminé ses études en Sciences de la nature en mai 2017 et étudie actuellement en génie physique à la Polytechnique de Montréal.

La Médaille est remise à l’étudiant ou l’étudiante qui a obtenu les meilleurs résultats académiques au terme de son programme d’études au Cégep de Saint-Félicien.

En 1873, le comte de Dufferin, Gouverneur général du Canada de 1872 à 1878 a créé une médaille pour récompenser le mérite scolaire. Désireux d’encourager l’excellence scolaire dans le nouveau Dominion, le comte de Dufferin, troisième gouverneur général de la Confédération, a donc créé ce qui allait devenir l’une des plus prestigieuses distinctions offertes aux étudiantes et étudiants dans les établissements d’enseignement canadiens – la Médaille académique du Gouverneur général.

Les gouverneurs généraux qui lui ont succédé ont repris à leur compte son objectif et, avec la multiplication des établissements d’enseignement dans le pays, le nombre des médailles décernées chaque année s’est accru régulièrement.  La médaille est décernée aux diplômés qui ont obtenu les meilleurs résultats scolaires au terme de leurs études dans une école secondaire, dans un cégep ou une université dont le programme est approuvé.

La direction et le personnel du Cégep de Saint-Félicien félicitent Maude et lui souhaitent la meilleure des chances dans la poursuite de ses études.

Sur la photo, nous reconnaissons M. France Voisine, directeur adjoint des études au Cégep de Saint-Félicien, remettant la Médaille académique du Gouverneur général du Canada à Mme Maude Tremblay.