Archives Nouvelles

Fourrure nordique Une filière compétitive, innovante et écoresponsable
Fourrure nordique Une filière compétitive, innovante et écoresponsable
27 avril 2017
Présidé par M. Serge Harvey et constitué de 9 personnes, le groupe de travail Fourrure nordique, mis sur pied à la suite du Sommet économique du Saguenay-Lac-Saint-Jean a déposé son rapport.

Présidé par M. Serge Harvey et constitué de 9 personnes, le groupe de travail Fourrure nordique, mis sur pied à la suite du Sommet économique du Saguenay–Lac-Saint-Jean a déposé son rapport.

Ce rapport met de l’avant les actions entreprises ainsi que le plan de développement de la filière de la fourrure nordique devant permettre le positionnement de l’industrie québécoise de la fourrure comme leader mondial par une offre de produits innovants et écoresponsables, tant du côté des créations basées sur les traditions ancestrales autochtones que de celui des productions industrielles.

La relance de l’industrie de la fourrure s’appuiera ainsi sur les principes du développement durable, la création de valeur ajoutée ainsi que sur l’implication et le partenariat des communautés autochtones de même que de celles dont l’économie est liée à la forêt.

En ce sens, la recherche et développement permettra d’améliorer la compétitivité de l’industrie québécoise de la fourrure et de stimuler l’innovation afin d’augmenter la productivité tout en s’assurant du respect des considérations éthiques et environnementales. 

Le moyen privilégié par la filière est de mettre en place une grappe industrielle intégrée permettant le développement du secteur tout en favorisant de nouveaux partenariats multiculturels et interentreprises (autochtones et allochtones) dans l’objectif de maximiser les retombées. Le rapport propose également de simplifier la chaîne de valorisation de la fourrure afin de développer une alternative au modèle d’affaires actuel de l’industrie.

Conditions de succès
Le groupe de travail sur la fourrure a identifié 5 conditions de succès essentielles au développement de la filière de la fourrure nordique auxquelles répond le plan de développement présenté au sein du rapport.

1. Impliquer de manière active tous les acteurs de l’industrie
2. Assurer un approvisionnement stable et de qualité constante en fourrure sauvage
3. Soutenir l’innovation et la recherche et développement
4. Soutenir les besoins en formation
5. Soutenir le développement des marchés et la commercialisation

Conditions transversales de succès

On y retrouve également 2 conditions transversales de succès qui requièrent une attention particulière de la part de la filière en tant que garantes de la mise en place des conditions de succès précédentes.

6. Assurer la préservation et la transmission des pratiques et traditions ancestrales des Premières Nations sur la fourrure et les valoriser comme atout fondamental de la filière
7. Assurer un soutien financier à l’expansion de la filière


À ces conditions, sont associés des recommandations s’adressant directement à la filière, aux acteurs du milieu régional et provincial, aux communautés des Premières Nations ainsi qu’aux différents ministères et organismes concernés.

Le groupe de travail était composé de :

  • Serge Harvey, président, directeur général de l’Agence de développement des communautés forestières Ilnu et Jeannoise (Forêt modèle du Lac-Saint-Jean)
  • Bernard Naud, conseiller pédagogique, Cégep de Saint-Félicien
  • Mario Bilodeau, copropriétaire de Bilodeau Canada (Nature 3M)
  • Denis Boily, propriétaire de Fourrures Ilnu
  • Édouard Robertson, propriétaire de René Robertson Fourrures et directeur général de la Société de développement économique Ilnu (SDEI)
  • Guy Grenier, coordonnateur de Développement social et économique (DSE) de Maria-Chapdelaine
  • Jean Simard, conseiller sénior en développement du Centre local de développement (CLD) du Domaine-du-Roy
  • Jean-Benoît Gagnon, représentant de l’Association des trappeurs du Saguenay–Lac-Saint-Jean
  • Jean-François Laliberté, directeur général de la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) de Maria-Chapdelaine


Le rapport du groupe de travail Fourrure nordique sera disponible en ligne : http://www.mamot.gouv.qc.ca/sommet-economique-regional-2015/groupes-de-travail/fourrure-nordique/

Source :
Serge Harvey, président
418 815-7821
serge.harvey@fmlsj.ca

Prix littéraire des collégiens, Le poids de la neige, un choix qui s'impose
Prix littéraire des collégiens, Le poids de la neige, un choix qui s'impose
25 avril 2017
Érika Lalancette, finissante en Arts, lettres et communication, est allée défendre à Québec à coups d'arguments pesants LE premier choix des élèves du Cégep de Saint-Félicien et du Centre d'études collégiales à Chibougamau, Le poids de la neige.

Les 6 et 7 avril derniers avaient lieu les délibérations nationales du Prix littéraire des collégiens.  Des cinq livres en lice, les trois ayant obtenu le meilleur pointage suite au vote des étudiantes et des étudiants des collèges participant furent Le poids de la neige de Christian Guay-Poliquin, Mektoub de Serge Lamothe et Des femmes savantes de Chloé Savoie-Bernard.  Ce fut également les titres retenus par les élèves du Cégep de Saint-Félicien et du Centre d’études collégiales à Chibougamau.

Érika Lalancette, finissante en Arts, lettres et communication, est allée défendre à Québec à coups d’arguments pesants LE premier choix des élèves du Cégep de Saint-Félicien et du Centre d’études collégiales à Chibougamau, Le poids de la neige.  Après seulement un tour de vote,  le roman Le poids de la neige de Christian Guay-Poliquin s’est imposé comme le grand vainqueur du Prix littéraire des collégiens.  Ce fut unanime, ou presque, quelques prises de bec, deux ou trois coups bas, mais sans plus.  Pour sa force tranquille, son traitement de l’hiver bouleversant, son  audacieux huis clos, sa façon originale d’identifier les chapitres, le roman de Christian Guay-Poliquin a conquis le cœur et la tête des collégiennes et des collégiens.  À lire absolument!

 

Élections au conseil d'administration et au comité exécutif
Élections au conseil d'administration et au comité exécutif
18 avril 2017
Lors de la dernière assemblée régulière du conseil d'administration du Cégep de Saint-Félicien tenue le 18 avril 2017, les membres ont procédé à l'élection des officiers pour la prochaine année.

Lors de la dernière assemblée régulière du conseil d'administration du Cégep de Saint-Félicien tenue le 18 avril 2017, les membres ont procédé à l'élection des officiers pour la prochaine année.

Est élue au poste de présidente du conseil pour une 2e année, madame Pascale Vézina. Actuellement directrice du Service des finances et trésorière à la Ville de Chibougamau, madame Vézina connaît bien le réseau collégial pour avoir été à la fois enseignante et professionnelle non enseignante au Centre d’études collégiales à Chibougamau.

Par ailleurs, madame Guylaine Boivin, directrice du Cabinet du recteur de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), a été élue à la vice-présidence.

Le comité exécutif du Cégep de Saint-Félicien sera composé de :

M. Gilles Lapointe, directeur général du Cégep de Saint-Félicien;

Mme Pascale Vézina, directrice des finances et trésorière à la Ville de Chibougamau;

Mme Guylaine Boivin, directrice du Cabinet du recteur de l’Université du Québec à Chicoutimi;

M. André Néron, président et directeur général d’Autobus Néron;

Mme Nathalie Blanchette, enseignante en anglais au Cégep de Saint-Félicien.

 

Sur la photo, madame Pascale Vézina, présidente du conseil d’administration.

Conférence de Koriass au Cégep
Conférence de Koriass au Cégep
11 avril 2017
Le Cégep de Saint-Félicien a accueilli Koriass le 7 avril dernier qui a présenté sa conférence « Le Boys Club » à la salle Azimut du collège où plus de 150 personnes étaient rassemblées pour l'occasion.

Le Cégep de Saint-Félicien a accueilli Koriass le 7 avril dernier qui a présenté sa conférence « Le Boys Club » à la salle Azimut du collège où plus de 150 personnes étaient rassemblées pour l’occasion. L’activité offerte aux étudiants et membres du personnel du Cégep de Saint-Félicien a suscité un grand engouement. L’événement a été organisé conjointement par le Service des affaires étudiantes, le département de Français, arts et lettres et l’Association étudiante du Cégep de Saint-Félicien qui ont profité du passage de l’auteur-compositeur-interprète au Vieux Couvent de St-Prime pour lui lancer l’invitation.

Près de 90 étudiants du Cégep des cours Littérature québécoise et Communication, orale et écrite ont assisté à la conférence.  Ceux-ci ont étudié certains textes de Koriass dont « Natural Born Féministe » devenu viral depuis sa parution sur le blogue Urbania.

Lors de sa conférence « Le Boys Club », Koriass expose ses réflexions sur la culture du viol et le féminisme. Il présente son point de vue, en tant qu’homme représentant la génération Y, sur l’égalité des sexes, en abordant son propre parcours, les idées préconçues associées au féminisme et la notion de consentement.

Connu dans le milieu du rap au Québec, depuis plus de 10 ans, avec quatre albums, un Félix et plusieurs prix et nominations à son actif, Koriass a d’abord attiré l’attention sur la culture du viol avec un texte paru sur le blogue d’Urbania intitulé « Natural Born Féministe » devenu viral. Depuis, il a été invité à s’exprimer sur le sujet par les médias ainsi que lors d’une tournée de conférences scolaires en collaboration avec le Conseil du Statut de la femme.

Sur la photo, nous reconnaissons (de gauche à droite) : Amélia Grenier, Rosalie Lévesque, Catherine Laflamme (étudiantes en Sciences humaines), Koriass, Émilie Bergeron (vie étudiante), Josée Perron (vie étudiante), Gino Bergeron (département Français, arts et lettres) et Louis Boivin (association étudiante).

Bernadette Canuel, étudiante en Techniques du milieu naturel, représentera  le Cégep à la 6e édition du Prix collégial du cinéma québécois
Bernadette Canuel, étudiante en Techniques du milieu naturel, représentera le Cégep à la 6e édition du Prix collégial du cinéma québécois
24 mars 2017
Les 16 participant(e)s du Cégep de Saint-Félicien qui provenaient de différents programmes d'études ont passé 2 jours à huis clos à la salle Azimut du Collège pour visionner les 5 films et sélectionner leur coup de coeur.

Le Cégep de Saint-Félicien a participé pour une 4e année consécutive au Prix collégial du cinéma québécois (PCCQ) qui mettait en valeur 5 longs-métrages québécois de l’année 2016. Ces films ont été vus par plus de 1200 étudiants à travers plus de 50 collèges du Québec qui doivent déterminer le meilleur long-métrage de l’année.

Les 16 participant(e)s du Cégep de Saint-Félicien qui provenaient de différents programmes d’études ont passé 2 jours à huis clos à la salle Azimut du Collège pour visionner les 5 films et sélectionner leur coup de cœur. La diversité des films a permis une incursion dans le monde du cinéma québécois, de ses créateurs et de l’identité culturelle québécoise et provoqué des débats riches et des critiques aiguisées. Au terme du processus, Bernadette Canuel, étudiante en Techniques du milieu naturel, a été choisie pour défendre le choix de ses collègues lors d’une grande délibération qui se déroulera à Montréal les 24 et 25 mars. À la fin de cette plénière provinciale, un seul film sera élu film de l’année 2016 par les étudiants.

Le film gagnant pour les participants du Cégep de Saint-Félicien est « Avant les rues » de Chloé Leriche. En 2e position se trouve le film « Juste la fin du monde » de Xavier Dolan, suivit de très près par le film  « Manoir » de Pier-Luc Latulippe et Martin Fournier.

Sur la photo : Bernadette Canuel, étudiante en Techniques du milieu naturel, qui représentera les étudiants du Cégep de Saint-Félicien à la plénière provinciale du PCCQ accompagnée de Boran Richard, professeur en cinéma et communication au Cégep de Saint-Félicien.

Le 5 à 7 Touristique : un moment fort de l'année 2017 pour tous exploitants touristiques de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Le 5 à 7 Touristique : un moment fort de l'année 2017 pour tous exploitants touristiques de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.
21 mars 2017
Une équipe de finissants en Techniques de tourisme a été mandatée par Tourisme Alma Lac-Saint-Jean afin d'organiser un événement réunissant dans un même lieu tous les membres de l'industrie touristique de la région.

Depuis plus de 20 ans, le programme de Techniques de tourisme du Cégep de Saint-Félicien s’associe avec des entreprises touristiques régionales afin que leurs étudiants finissants puissent organiser des événements de qualité. L’organisation d’événements d’envergure leur permet de mettre en pratique les compétences acquises tout au long de leur cheminement collégial.

Pour que la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean se démarque dans un contexte de plus en plus concurrentiel, il est important que les acteurs de l’industrie touristique agissent de concert. C'est dans cette optique qu’une équipe de finissants en Techniques de tourisme a été mandatée par Tourisme Alma Lac-Saint-Jean afin d’organiser un événement réunissant dans un même lieu tous les membres de l'industrie touristique de la région.

Le 5 à 7 Touristique s’est tenu le jeudi 16 mars 2017 au Centre de villégiature Dam-en-Terre à Alma. Dans une ambiance conviviale, le 5 à 7 Touristique a rassemblé 75 membres de l’industrie touristique de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Cet événement apparaît donc comme un moment fort de l’année 2017 pour tous les exploitants touristiques de la région.

Sous le thème de « C’est le temps», les participants ont pu assister à une conférence interactive donnée par Monsieur Paul Arseneault, titulaire de la Chaire de tourisme Transat et directeur du Réseau de veille en tourisme et également professeur en gestion des entreprises et des organismes touristiques au département de marketing de l’ESG UQAM.

La soirée fut l’occasion pour les participants de discuter ensemble des enjeux et défis que rencontre l’industrie touristique dans la région, ainsi que des solutions à envisager, mais également de la problématique du réseautage d'affaires.

À propos du mandataire :

L'équipe de Tourisme Alma Lac-Saint-Jean travaille depuis 2002 afin de bien desservir les membres de l’industrie touristique et les visiteurs de la MRC Lac-Saint-Jean-Est. La mission de l’organisation est d’assurer l’information touristique et la commercialisation des produits et attraits sur l’ensemble de la MRC Lac-Saint-Jean-Est. Elle offre également une aide technique aux entreprises touristiques du territoire liée au développement, tant au niveau de l’information que de la promotion.

Sur la photo : l’équipe organisatrice de finissants en Techniques de tourisme avec son mandataire (Tourisme Alma Lac-Saint-Jean) et le conférencier de la soirée, M. Paul Arseneault.

Kim Bouchard de Saint-Félicien reçoit  la médaille académique 2015-2016 du Gouverneur général du Canada
Kim Bouchard de Saint-Félicien reçoit la médaille académique 2015-2016 du Gouverneur général du Canada
16 février 2017
M. Gilles Lapointe, directeur général du Cégep de Saint-Félicien, a remis, au nom de Son Excellence, le très honorable David Johnston, la Médaille académique du Gouverneur général du Canada pour l'année 2015-2016 au Cégep de Saint-Félicien à Mme Kim Bouchard.

M. Gilles Lapointe, directeur général du Cégep de Saint-Félicien, a remis, au nom de Son Excellence, le très honorable David Johnston, la Médaille académique du Gouverneur général du Canada pour l'année 2015-2016 au Cégep de Saint-Félicien à Mme  Kim Bouchard.

Kim a terminé ses études en Sciences, lettres et arts en mai 2016 et étudie actuellement en psychologie à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). La Médaille est remise à l’étudiant ou l’étudiante qui a obtenu les meilleurs résultats académiques au terme de son programme d’études au Cégep de Saint-Félicien.

En 1873, le comte de Dufferin, Gouverneur général du Canada de 1872 à 1878 a créé une médaille pour récompenser le mérite scolaire. Désireux d’encourager l’excellence scolaire dans le nouveau Dominion, le comte de Dufferin, troisième gouverneur général de la Confédération, a donc créé ce qui allait devenir l’une des plus prestigieuses distinctions offertes aux étudiantes et étudiants dans les établissements d’enseignement canadiens – la Médaille académique du Gouverneur général.

Les gouverneurs généraux qui lui ont succédé ont repris à leur compte son objectif et, avec la multiplication des établissements d’enseignement dans le pays, le nombre des médailles décernées chaque année s’est accru régulièrement.  La médaille est décernée aux diplômés qui ont obtenu les meilleurs résultats scolaires au terme de leurs études dans une école secondaire, dans un cégep ou une université dont le programme est approuvé.

La direction et le personnel du Cégep de Saint-Félicien félicitent Kim et lui souhaitent la meilleure des chances dans la poursuite de ses études.

Sur la photo, nous reconnaissons M. Gilles Lapointe, directeur général du Cégep de Saint-Félicien, remettant la Médaille académique du Gouverneur général du Canada à Mme Kim Bouchard. 

Le Cégep se réjouit de l'aide gouvernementale obtenue pour le réaménagement et l'agrandissement de son pavillon de santé animale
Le Cégep se réjouit de l'aide gouvernementale obtenue pour le réaménagement et l'agrandissement de son pavillon de santé animale
13 février 2017
Le Cégep de Saint-Félicien est heureux et fier de l'investissement annoncé par la ministre responsable de l'Enseignement supérieur, madame Hélène David, qui permettra à l'établissement de réaménager et d'agrandir son pavillon de santé animale.

Le Cégep de Saint-Félicien est heureux et fier de l’investissement annoncé par la ministre responsable de l’Enseignement supérieur, madame Hélène David, qui permettra à l’établissement de réaménager et d’agrandir son pavillon de santé animale.

« La nécessité d’une réfection du pavillon de santé animale s’imposait depuis plusieurs années. L’agrandissement permettra d’améliorer les espaces existants pour la formation spécialisée et d’en ajouter de nouveaux pour encore mieux répondre aux besoins et attentes du milieu. Nos étudiants pourront maintenant plus facilement développer leurs compétences de service à la clientèle et de prise en charge d’un animal », a affirmé madame Pascale Vézina, présidente du conseil d’administration du Cégep de Saint-Félicien.

« Les administrateurs de l’institution ont d’ailleurs reconnu la pertinence et l’urgence du projet et à ce titre ont convenu avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur d’une participation financière de 1 209 000 $ dont 709 000 $ en provenance de l’affectation du surplus libre accumulé », a-t-elle ajouté.

L’actuel pavillon de santé animale d’une superficie de 406 m2 comporte un laboratoire polyvalent, des espaces d’hébergement pour les différentes espèces et des locaux abritant du matériel d’examen. Il est une véritable animalerie-laboratoire, inspiré à la fois d’une clinique vétérinaire et d’un centre de recherche.

Le projet d’agrandissement de plus de 2 millions de dollars vise un agrandissement de 252 m2, dont l’ajout d’un deuxième laboratoire scientifique. Les travaux débuteront en mai prochain pour se terminer en septembre 2017.

Rappelons que le Cégep de Saint-Félicien est l’un des sept collèges québécois autorisés à offrir le programme Techniques de santé animale, et le seul dans la grande région du Saguenay−Lac St-Jean. Les étudiants inscrits proviennent de partout au Québec ainsi que de l’international.

« Lors de sa construction initiale, il y a  un peu plus de vingt ans, une trentaine d’étudiants de la voie de spécialisation Santé animale des Techniques du milieu naturel fréquentaient le pavillon de santé animale. Aujourd’hui, ce sont près de 120 étudiants qui évoluent dans les mêmes espaces chaque année, c’est pourquoi ce projet devenait de plus en plus prioritaire », a déclaré monsieur Gilles Lapointe, directeur général du Cégep de Saint-Félicien. 

Sur la photo :(de gauche à droite) : M. Philippe Couillard, député du comté de Roberval et Premier ministre du Québec, M. Gilles Lapointe, directeur général du Cégep de Saint-Félicien, Mme Pascale Vézina, présidente du conseil d’administration du Cégep de Saint-Félicien et Mme Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur.

 Le Cégep de Saint-Félicien ouvre ses portes au grand public
Le Cégep de Saint-Félicien ouvre ses portes au grand public
8 février 2017
Le Cégep de Saint-Félicien a accueilli une centaine de personnes le 5 février dernier lors de son activité Portes ouvertes. L'activité était offerte à la fois aux parents et à leur jeune, ainsi qu'à toute personne intéressée à étudier au Cégep de Saint-Félicien.

Le Cégep de Saint-Félicien a accueilli une centaine de personnes le 5 février dernier lors de son activité Portes ouvertes. L’activité était offerte à la fois aux parents et à leur jeune, ainsi qu’à toute personne intéressée à étudier au Cégep de Saint-Félicien.

L’événement a commencé par une présentation d’ouverture portant sur l’exploration des études collégiales et la sensibilisation au choix d’orientation et à la réussite des jeunes. Par la suite, les participants ont pu assister à deux ateliers sur les programmes d’études de leur choix. Finalement, une période d’échanges en formule kiosques a permis aux gens d’en savoir plus sur les différents services offerts au Cégep, de poser leurs questions aux différents intervenants du Collège et d’échanger avec les enseignants et étudiants présents.

Les membres du comité organisateur sont fiers d’avoir mis sur pied cette nouvelle activité d’exploration au Cégep. L’événement aura permis d’accompagner de nombreux visiteurs dans leurs besoins d’information et en rassurer certains quant à leur projet d’études ou celui de leur jeune.

Le programme Techniques de tourisme dévoile les évènements de ses finissants
Le programme Techniques de tourisme dévoile les évènements de ses finissants
7 février 2017
Depuis plus de 20 ans, le programme de Techniques de tourisme du Cégep de Saint-Félicien s'associe avec des entreprises touristiques régionales afin que leurs étudiants finissants puissent organiser des événements de qualité.

Depuis plus de 20 ans, le programme de Techniques de tourisme du Cégep de Saint-Félicien s’associe avec des entreprises touristiques régionales afin que leurs étudiants finissants puissent organiser des évènements de qualité. Cette année, les 19 étudiants de troisième année ont été mandatés pour organiser les projets suivants : le Rendez-vous interculturel, la Foire à l’Emploi ainsi que le 5 à 7 Touristique. L’organisation de ces évènements d’envergure permet à ceux-ci de mettre en pratique les compétences acquises tout au long de leur cheminement collégial.

RENDEZ-VOUS INTERCULTUREL

Pour la première fois, la Ville de Saint-Félicien a mandaté les étudiants de 3e année en Techniques de Tourisme afin d’organiser la première édition de cet évènement à caractère culturel. Le Rendez-vous interculturel de Saint-Félicien a pour but de valoriser la présence de personnes de provenances culturelles diverses, intégrées dans la vie communautaire de la ville et des autres municipalités aux alentours. L’évènement gratuit, organisé par une équipe dynamique et diversifiée, sera ouvert à tous et aura lieu dans les enceintes du Cégep de Saint-Félicien. Il débutera le vendredi 3 mars 2017 par un spectacle créatif et étonnant qui vous permettra de voyager à travers les cultures du monde. Les activités se poursuivront le samedi 4 mars 2017 avec de nombreux ateliers et activités, à la fois ludiques et instructives.

FOIRE À L’EMPLOI

Pour la deuxième année consécutive, monsieur Gilles Simard, du Centre National d’Expertise en Tourisme d’Aventure et d’Écotourisme, a mandaté des étudiants de 3e année en Techniques de Tourisme afin d’organiser l’édition 2017 de la Foire à l’Emploi.
Cette année, la Foire à l’Emploi aura lieu le jeudi 9 mars 2017 à l’Université du Québec À Chicoutimi (UQAC). C’est une journée de rencontres permettant de susciter des échanges entre les professionnels du tourisme et les étudiants qualifiés afin de répondre aux besoins de main-d’oeuvre chez les premiers, et combler les différentes offres de stage et d’emplois pour les seconds. Cet évènement vise des entreprises touristiques à l’intérieur et à l’extérieur de la région ainsi que les étudiants du Baccalauréat en Intervention Plein Air, des Techniques du milieu naturel et de la Techniques de tourisme.

5 À 7 TOURISTIQUE

Pour la première fois, Tourisme Alma Lac-Saint-Jean mandate des étudiants en 3e année en Techniques de Tourisme au Cégep de Saint-Félicien afin d’organiser le « 5 à 7 Touristique », sur le thème de « C’est le temps ».  La soirée se déroulera le jeudi 16 mars 2017 prochain au centre de villégiature Dam-en-Terre à Alma. Elle comprendra un cocktail dînatoire ainsi que des activités dont une conférence interactive sur le thème des enjeux touristiques dans la région. La conférence sera animée par M. Paul Arseneault, titulaire de la Chaire de tourisme Transat et directeur du Réseau de veille en tourisme. Le «5 à 7 Touristique», au coût de 25$ par participant, s’adresse à toutes les entreprises touristiques et à tous les intervenants en tourisme de la région.

L’organisation de ces différents évènements permet de conclure le programme de Techniques de Tourisme dans un univers concret. Les finissants peuvent ainsi mettre en pratique les connaissances des trois années de formation, notamment celles en accueil touristique du premier module de la Techniques, les acquis en marketing touristique du second ainsi que ceux en événementiels acquises durant le troisième et dernier module.
 

POUR INFORMATION 

Rendez-vous interculturel : William Émond I Responsable des communications I 418-679-5412 #321 I rdvmulticulturel@cegepstfe.ca

Foire à l’Emploi : Manon Thézé | Responsable des communications | 418-679-5412 #321 I foiremploi@cegepstfe.ca

5 à 7 Touristique : Camille Legrand | Responsable des communications | 418-679-5412 #321 I partenariatmars2017@cegepstfe.ca

1
2 >