Les nouvelles

Archives
Une première cohorte franco-québécoise de 17 finissants obtient une Attestation d'études collégiales en Instrumentation, automatisation et robotique au Cégep de St-Félicien
Une première cohorte franco-québécoise de 17 finissants obtient une Attestation d'études collégiales en Instrumentation, automatisation et robotique au Cégep de St-Félicien
15 janvier 2020
Le Cégep de St-Félicien, Formabois et Produits forestiers Résolu (PFR) sont fiers de souligner leur partenariat permettant la diplomation de la première cohorte franco-québécoise de 17 finissants qui obtient une Attestation d'études collégiales en Instrumentation, automatisation et robotique.

Le Cégep de St-Félicien, Formabois et Produits forestiers Résolu (PFR) sont fiers de souligner leur partenariat permettant la diplomation de la première cohorte franco-québécoise de 17 finissants qui obtient une Attestation d’études collégiales en Instrumentation, automatisation et robotique (AEC IAR).

Ce projet de formation comportant 1 755 heures s’est échelonné sur une période de 15 mois du 1er octobre 2018 au 20 décembre 2019. L’AEC vise à former des techniciens électriques ou électrotechniques polyvalents. Bien que cette formation soit offerte au Québec dans plusieurs collèges à l’enseignement régulier, l’objectif visé par les trois partenaires était de recruter des étudiants québécois et français afin de constituer une cohorte au Cégep de St-Félicien et ainsi favoriser leur rétention, notamment dans les usines de PFR. Pour y arriver, une mission de recrutement conjointe a été organisée au printemps 2018 en France permettant d’accueillir 12 étudiants français. La première cohorte a été ensuite complétée par cinq employés actifs de Produits forestiers Résolu.

Présent pour souligner ce succès, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, s’est réjoui de cette bonne nouvelle. « Je suis particulièrement fier que ce partenariat ait permis de former des nouveaux diplômés qui contribueront à combler les besoins de main-d’œuvre dans un domaine d’études parmi les plus recherchés au Québec. Cet investissement de 452 348 $ du Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre (FDRCMO), sous la responsabilité de la Commission des partenaires du marché du travail et administré par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, consolide des emplois payants et recherchés dans nos régions, selon la volonté exprimée par notre gouvernement. »

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay−Lac-Saint-Jean, Mme Andrée Laforest, joint sa voix à celle du ministre Boulet : « Je tiens à féliciter les finissants de cette première cohorte. Le milieu forestier est une ressource importante dans notre grande région et je suis fière de constater qu’il attire de nouveaux talents chez nous. Vous contribuez déjà activement à la vitalité de la région et le Québec a grandement besoin de vous. »

Pour mettre en action ce projet de formation, l’expertise du Comité sectoriel de main-d’œuvre du bois – Formabois a été mise à contribution pour l’élaboration et le dépôt d’une demande au Programme de formations de courte durée privilégiant les stages dans les professions priorisées par la Commission des partenaires du marché du travail – COUD CPMT. Le directeur général de Formabois, M. Réjean St-Arnaud, indique : « Le programme COUD vise notamment à répondre aux besoins des entreprises qui vivent des difficultés de recrutement de main-d’œuvre professionnelle ou technique et aussi à augmenter l’engagement des entreprises dans la formation de la main-d’œuvre actuelle et future. L’investissement de la CPMT et le travail de tous les partenaires ont permis un tel succès. »

Pour sa part, Mme Audrey Murray, présidente de la CPMT, précise que « …les programmes COUD permettent la mise en action de projets de formation concrets et rapides, visant une meilleure adéquation entre la formation et l’emploi. Ils soutiennent l’élaboration, l’adaptation et la diffusion de formations professionnelles ou techniques qualifiantes de courte durée intégrant des stages en entreprise. Ce modèle met de l’avant les besoins des entreprises tout en s’assurant de faire appel à l’expertise des milieux de l’éducation. » 

De son côté, M. Yves Laflamme, président et chef de la direction chez Produits forestiers Résolu mentionne : « Nous avons plus de 30 postes de techniciens électriques ou électrotechniques à combler d’ici 2023 afin de satisfaire nos besoins dans nos installations sur le territoire québécois. Ces types de techniciens sont rares et il y a une forte concurrence pour attirer les talents. Il nous faut donc mettre en place des stratégies de recrutement innovatrices comme celle de la mission de recrutement en France organisée par le Cégep de St-Félicien. Avec 11 des 17 participants finissants qui travaillent maintenant chez Produits forestiers Résolu, nous sommes très satisfaits des résultats. »

Pour sa part, la députée de Roberval et vice-présidente de la Commission de la culture et de l’éducation, Mme Nancy Guillemette, s’est dite réjouie de ce partenariat novateur. « Le Cégep de St-Félicien a acquis une solide expertise dans le recrutement à l’international depuis les dix dernières années. La présence d’étudiants internationaux au sein de notre comté favorise grandement la vitalité de notre milieu autant au niveau socioéconomique que sur le plan interculturel. »

Ces efforts de recrutement à l’international donnent des résultats. « Aujourd’hui nous diplômons 17 finissants de notre première cohorte franco-québécoise 2018-2019. Actuellement 14 étudiants français et québécois cheminent dans notre 2e cohorte 2019-2020 et déjà plus d’une trentaine de candidats français se montrent intéressés par la 3e cohorte 2020-2021. Nous souhaitons ardemment que le programme COUD, qui permet d’assurer une rémunération aux étudiants, assurer une ressource pour l’aide à la réussite et adapter la formation selon une formule d’apprentissages en milieu de travail soit maintenu et pérennisé par la CPMT. Par ailleurs, je voudrais souligner la qualité des partenariats qui lie le Cégep de St-Félicien avec chacun des lycées français sans qui ce projet n’aurait pu se concrétiser, de même que les cégeps de Limoilou et de Jonquière pour nous avoir donné accès à leur expertise », a affirmé Mme Sylvie Prescott, directrice générale du Cégep de St- Félicien.

Sur la photo  (de gauche à droite) :  Mme Nancy Guillemette, députée de Roberval et vice-présidente de la Commission de la culture et de l’éducation, M. Yves Laflamme, président et chef de la direction chez Produits forestiers Résolu, Fabrice Laprise, Loïc Cloutier et Mathis Ruault, diplômés de la première cohorte de l’Attestation d’études collégiales en Instrumentation, automatisation et robotique, Mme Sylvie Prescott, directrice générale du Cégep de St-Félicien,  M. Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie et M. Réjean St-Arnaud, directeur général Formabois.

 

 15e édition de l'Opération tempête au Cégep de St-Félicien
15e édition de l'Opération tempête au Cégep de St-Félicien
20 novembre 2019
Pour une 15e année consécutive, la Sûreté du Québec et le Cégep de St-Félicien ont organisé l'activité Opération tempête qui vise à vérifier l'état des pneus des véhicules des personnes fréquentant le Cégep.

Pour une 15e année consécutive, la Sûreté du Québec et le Cégep de St-Félicien ont organisé l’activité Opération tempête qui vise à vérifier l’état des pneus des véhicules des personnes fréquentant le Cégep afin de s’assurer que ceux-ci soient conformes aux normes en vigueur et adaptés à des conditions de conduite hivernale. L’opération permet également à la Sûreté du Québec de faire de la sensibilisation quant à l’obligation de munir son véhicule de quatre pneus d’hiver arborant le pictogramme du flocon entouré d’une montagne, maintenant à compter du
1er décembre.

L’exercice a mené à une vérification sommaire de près de 350 véhicules automobiles stationnés sur les terrains du Collège. De ce nombre, 4 ont été identifiés comme présentant des éléments problématiques pouvant compromettre la sécurité des conducteurs et des passagers. Des suivis et interventions préventives seront effectués auprès des propriétaires des véhicules pour lesquels des problématiques significatives auront été constatées.

Au cours de l’avant-midi, les policiers ont tenu un kiosque d’information dans la Place centrale du Cégep où de la documentation produite par la Sûreté du Québec, la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et Transport Québec a été distribuée aux étudiants et au personnel de l’institution. L’organisme Accès Transport Domaine-du-Roy était aussi présent pour distribuer de l’information sur la formule taxi-bus.

« L’Opération tempête a vu le jour suite à une volonté manifeste des partenaires de mettre en œuvre une campagne conjointe afin d’améliorer la sécurité routière sur le vaste territoire couvert par le Cégep de St-Félicien, soit les deux MRC Maria-Chapdelaine et Domaine-du-Roy, de Péribonka à Lac-Bouchette. Cette opération s’ajoute aux initiatives déjà en place comme le transport scolaire sur l’heure du midi et le programme de bourses de la Fondation, a souligné Mme Sylvie Prescott, directrice générale du Cégep de St-Félicien. Ces actions s’inscrivent également dans une perspective de développement durable, l’une des vocations particulières de notre plan stratégique, a-t-elle ajouté.

La Sûreté du Québec et le Cégep de St-Félicien tiennent à rappeler qu’il est important d’adapter la conduite de son véhicule automobile en saison hivernale (vitesse, distance de freinage, prudence accrue, etc.) pour tenir compte des conditions climatiques et routières plus difficiles qui prévalent à cette période de l’année.

Sur la photo, nous reconnaissons les gens impliqués de la Sureté du Québec pour la vérification l’état des pneus de la communauté collégiale (de gauche à droite) : Yves Langlais, Steven Marceau, Daniel Mailloux, Annette Charbonneau, Julie Gaudreault, Luc Sasseville, Josée Ouellet, André Chartier et Marie-Claude Laprise du Centre de service de Roberval comprenant les postes de la MRC Maria-Chapdelaine, de la MRC Domaine-du-Roy et de la MRC poste auxiliaire Domaine-du-Roy.

 Alicia Guay et Béatrice Desautels remportent  la 33e finale locale de Cégeps en spectacle
Alicia Guay et Béatrice Desautels remportent la 33e finale locale de Cégeps en spectacle
9 novembre 2019
Grâce à leur numéro de création de danse, elles ont remporté le 1er Prix, une bourse de 200 $ du Cégep et le prix « Coup de coeur du public » accompagné d'une bourse de 100 $ de l'Association étudiante du Collège.

Alicia Guay et Béatrice Desautels ont remporté les grands honneurs de la 33e finale locale de Cégeps en spectacle qui s’est déroulée le 8 novembre à la salle Azimut du Cégep de St-Félicien. Grâce à leur numéro de création de danse, elles ont remporté le 1er Prix, une bourse de 200 $ du Cégep et le prix « Coup de cœur du public » accompagné d’une bourse de 100 $ de l’Association étudiante du Collège. Béatrice et Alicia sont originaires de Saint-Félicien et étudient en Sciences de la nature.

Le 2e Prix, une bourse de 150 $ offerte par la Coopérative étudiante COOPSCO, a été décerné à Jade Robert pour sa composition originale et son interprétation unique. Elle a su captiver le public et démontrer son immense talent aux seize (16) juges qui composaient le jury. Jade est native de Normandin.

Plus de onze (11) d’artistes ont présenté des numéros des plus variés au grand plaisir de l’assistance. Alicia Guay et Béatrice Desautels obtiennent ainsi leur laissez-passer pour se rendre à la finale régionale Est-du-Québec de Cégeps en spectacle organisée par le Cégep de St-Félicen. Elle se déroulera le samedi 14 mars 2019 à la salle de spectacle Dolbeau-Mistassini Desjardins Maria-Chapdelaine.

Sur la photo, nous retrouvons les gagnantes de la 33e finale locale de Cégeps de spectacle, Alicia Guay et Béatrice Desautels, étudiantes en Sciences de la nature, en compagnie de M. Stéphane Lévesque, directeur des études du Cégep de St-Félicien.

Crédit photo : Jeanne Tremblay.

Dave Côté et Alexie Morin au cégep !
Dave Côté et Alexie Morin au cégep !
17 octobre 2019
Le 26 septembre dernier, le Collège accueillait deux auteurs qui laisseront à coup sûr leur marque dans la littérature québécoise !

Le 26 septembre dernier, le Collège accueillait deux auteurs qui laisseront à coup sûr leur marque dans la littérature québécoise !  C’est dans le cadre du Salon du livre du Saguenay—Lac-St-Jean que les étudiantes et étudiants ont pu entendre Dave Côté, auteur du recueil de nouvelles Nés comme ça et récipiendaire du prix Jacques-Brossard de la science-fiction et du fantastique, et Alexie Morin, autrice du roman Ouvrir son cœur et récipiendaire du Prix des libraires.    Merci à eux !

Dave Côté a parlé avec enthousiasme de son parcours, de ses nouvelles et de la littérature de conjecture rationnelle.  Les étudiant.es ont posé énormément de questions.  L’auteur a su les captiver.


L’auteur en compagnie d’enseignants et d’enseignantes du Département de français, arts et lettres.
De gauche à droite : Maxime Bolduc, Dave Côté, Cindy Bouchard, Gino Bergeron et Johanne Vallée.


Les 45 étudiant.es du cours Littérature québécoise ont été charmés de la rencontre avec l'auteure Alexie Morin. Elle a su répondre à leurs questions et ainsi démystifier le métier d'auteure au Québec. Elle a également soulevé beaucoup d'intérêt quant au domaine de l'édition, étant elle-même éditrice pour Le Quartanier.


Alexie Morin, à gauche, et Vanessa Coutu, enseignante au Département de français, arts et lettres.

 

Quatre étudiants-athlètes admis à l'Alliance Sport-Études au Cégep
Quatre étudiants-athlètes admis à l'Alliance Sport-Études au Cégep
3 octobre 2019
Le Cégep de St-Félicien compte parmi ses étudiants quatre (4) athlètes de pointe sur ses bancs d'école pour l'année 2019-2020.

Le Cégep de St-Félicien compte parmi ses étudiants quatre (4) athlètes de pointe sur ses bancs d’école pour l’année 2019-2020. En effet, étant membre de l’Alliance Sport-Études depuis plusieurs années, le Collège soutient, encadre et contribue à la réussite et à la persévérance scolaire et sportive d’étudiants identifiés comme athlète de niveau excellence, élite, relève ou espoir par leur fédération sportive auprès du ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Voici les quatre étudiants admis à l’Alliance Sport-Études pour l’année 2019-2020 :

  • Maegan Girard, gymnastique | étudiante en Sciences de la nature de Roberval;
  • Jérémie Trottier, ski de fond | étudiant en Sciences de la nature de Dolbeau-Mistassini;
  • Sarah-Kim Villeneuve, moto hors route | étudiante en Techniques de santé animale de Chicoutimi;
  • Victor Verreault, vélo de montagne | étudiant en Techniques de comptabilité et de gestion de Saint-Félicien.

Le statut d’étudiant-athlète de l’Alliance Sport-Études donne accès aux services et avantages suivants :

  • Un contact privilégié avec le répondant Sport-Études de son établissement scolaire afin de bénéficier de services pédagogiques adaptés;
  • La possibilité d’aménager l’horaire scolaire en fonction des besoins sportifs de l’athlète, selon son cheminement scolaire;
  • La collaboration des enseignants;
  • La justification des absences liées aux camps d’entraînement et aux compétitions;
  • La possibilité de suivre des cours avec le Cégep à distance et de bénéficier d’un suivi individualisé;
  • L’admissibilité au programme de bourses de la Fondation Sport-Études;
  • Selon les règles déterminées par le collège, remplacer les cours réguliers d’éducation physique par des démarches de reconnaissance des acquis ou par des cours adaptés;
  • L’accès au cours à distance « Éthique et dopage », en remplacement du troisième cours obligatoire de philosophie;
  • Pour les étudiants-athlètes de première session au collégial, l’accès au programme de parrainage.

L’Alliance Sport-Études, reconnue et subventionnée par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur regroupe 45 collèges, le Cégep à distance et huit universités.

Le Cégep de St-Félicien félicite Maegan, Jérémie, Sarah-Kim et Victor, qui persévèrent chaque jour dans la poursuite de leurs études et dans l’atteinte de leurs objectifs sportifs.  

Sur la photo (de gauche à droite), les quatre étudiants admis à l’Alliance Sport-Études : Maegan Girard (gymnastique), Jérémie Trottier (ski de fond), Sarah-Kim Villeneuve (moto hors route) et Victor Verreault (vélo de montagne).

Collaboration interdépartementale au Cégep de St-Félicien  pour le développement durable
Collaboration interdépartementale au Cégep de St-Félicien pour le développement durable
24 septembre 2019
Depuis déjà quelques années, les étudiants des programmes Techniques du milieu naturel et Techniques de comptabilité et de gestion ont expérimenté plusieurs formes de partenariats afin de mettre à profit les connaissances des uns et des autres dans le but de concrétiser des projets de DD.

Depuis déjà quelques années, les étudiants des programmes Techniques du milieu naturel et Techniques de comptabilité et de gestion ont expérimenté plusieurs formes de partenariats afin de mettre à profit les connaissances des uns et des autres dans le but de concrétiser des projets de développement durable.

C’est par la collaboration des départements des Sciences des techniques administratives (STAD) et des Techniques du milieu naturel (TMN) que la Banque de développement durable (BDD) a pris naissance à l’hiver 2019.

Cette année, dans le cadre de leur cours Gestion de projets, les étudiants en
Techniques de comptabilité et de gestion avec l’aide de leur enseignant Martin Villeneuve, ont mis en place une plateforme subventionnaire nommée la Banque de développement durable (BDD). L’idée est simple et efficace : trouver les sources de financement afin de monter un fonds pour la BDD, ouvrir cette enveloppe aux projets des étudiants en TMN en fonction de critères précis de développement durable et analyser les différentes demandes pour faire ressortir les gagnants.

Pour sa première année en service, sur les 20 projets du cours Développement durable des TMN, la BDD a octroyé quatre bourses de 100 $. Les gagnants sont :

  • Alimaculture (Serre passive du Cégep)
  • Verticulture (Conception et fabrication structures cultivables verticales)
  • Croque ta région (Fête des récoltes de Saint-Félicien)
  • Éco-création (Conception et fabrication de meubles avec des matériaux recyclés)

Dans un contexte où le Cégep de St-Félicien veut se positionner comme un leader en matière de développement durable, ces partenariats interdépartementaux ne font que prouver la volonté des étudiants et des enseignants de transformer positivement leur environnement. À noter qu’une nouvelle collaboration a vu le jour cet automne entre les départements des Techniques du milieu naturel et celui de philosophie où, en mode de projet pilote, le cours Éthique et politique avait été ajusté à la notion de développement durable. D’autres collaborations sont en cours d’élaboration.

Sur la photo (de gauche à droite) :

Haut : Matthieu Jean Gabriel Bermond, Lucas Vrignaud, Guillaume Maziade, Emma Boucher, Mégan Diotte, Kimberley Fantinel Dit Sparagnastro, Vincent Caron, Guillaume Bronsard, Suzanne Morin et Michelle St-Gelais.

Bas : Sabrina Belley, Jessie Morin Léonard, Zacharie Artus Harlé, Clémentine Scott, Gabrielle Mondor et Samuel Blue.