Les nouvelles

Archives
DEUX LAURÉATS DE L'AQFORTH AU CÉGEP DE ST-FÉLICIEN
DEUX LAURÉATS DE L'AQFORTH AU CÉGEP DE ST-FÉLICIEN
9 avril 2021
Le 8 avril dernier, une étudiante diplômée et un enseignant en Techniques de tourisme ont été honorés lors de la cérémonie des Grands prix de la relève en restauration, tourisme et hôtellerie.

Le 8 avril dernier, une ancienne étudiante et un enseignant du Cégep de St-Félicien ont été honorés lors de la cérémonie des Grands prix de la relève en restauration, tourisme et hôtellerie. En effet, Eugénie Gauthier, diplômée en Techniques de tourisme, a remporté la « Bourse Fondation québécoise de la relève en tourisme » dans la catégorie "Tourisme". Quant à lui, Frédéric Martineau, enseignant en Techniques de tourisme, a reçu la « Bourse Conseil québécois des ressources humaines en tourisme » dans la catégorie "Universitaire".

C’est avec fierté que toute la communauté collégiale se joint à madame Sylvie Prescott, directrice générale du Cégep de St-Félicien et vice-présidente de l’Association québécoise de la formation en restauration, tourisme et hôtellerie (AQFORTH), afin de féliciter ces deux lauréats.  

 

| Communiqué de presse |

BOURSES AU MÉRITE 2020-2021  |  Dépôt des candidatures
BOURSES AU MÉRITE 2020-2021 | Dépôt des candidatures
31 mars 2021
Tu es étudiant ou étudiante au Cégep de St-Félicien et tu aimerais poser ta candidature pour le programme Bourses au mérite 2020-2021? Tu as jusqu'au 20 avril 2021 pour le faire.
Dans le cadre de sa 32e édition, le programme de BOURSES AU MÉRITE 2020-2021 du Cégep de St-Félicien est officiellement lancé.
 
Les étudiants inscrits dans nos programmes d'études menant à l'obtention d'un diplôme d'études collégiales (DEC) qui poseront leur candidature seront susceptibles de recevoir une bourse. Les  lauréats seront sélectionnés par un comité après avoir examiné et jugé leur demande. D'autres bourses seront également disponibles dans certaines catégories.
 
Vous désirez poser votre candidature? Vous trouverez les informations relatives aux programmes et aux conditions d'admissibilité dans le cahier de l'étudiant disponible en ligne, à la réception du Collège ou auprès de la coordonnatrice ou du coordonnateur de votre département :
 
  • Techniques du milieu naturel : Tammy Bellefleur et Anne St-Onge
  • Sciences et techniques administratives : Martin Villeneuve
  • Techniques de tourisme : Mathieu Bergeron
  • Sciences humaines : Anne Verreault et Régis Thibeault
  • Sciences de la nature : Robert Boulianne
  • Techniques de santé animale : Marjorie Besson
  • Soins infirmiers : Cynthia Vallée et Guylaine Harvey
  • Techniques de l'informatique : Michel Tremblay
  • Français, arts et lettres : Gino Bergeron
  • Transformation des produits forestiers : Jean-François Martel

Bourse détermination et ténacité pour un retour aux études

Bourse persévérance et résilience

Vous avez jusqu'au 20 avril 2021 pour poser votre candidature.
 
La cérémonie de remise des bourses au mérite aura lieu le mardi 11 mai prochain au cégep. Seuls les étudiants lauréats seront invités à la cérémonie.
Les 12 cégeps des régions éloignées unissent leurs voix
Les 12 cégeps des régions éloignées unissent leurs voix
9 mars 2021
Les directions générales de 12 cégeps de régions éloignées sont fières d'annoncer la création du Regroupement des cégeps de régions (RCR), une instance qui découle d'un comité qui a été formé il y a un an et qui s'officialise aujourd'hui.

Saint-Félicien, le 9 mars 2021 – Les directions générales de 12 cégeps de régions éloignées sont fières d’annoncer la création du Regroupement des cégeps de régions (RCR), une instance qui découle d’un comité qui a été formé il y a un an et qui s’officialise aujourd’hui.

Le ministère de l’Enseignement supérieur (MES) a mis de l’avant, au début de 2020, un nouveau cadre de gestion de l’offre de formation collégiale. Ce chantier de travail vise à réviser les devis scolaires soit le nombre d’étudiants autorisés dans chaque cégep et les autorisations de nouveaux programmes d’études.

Le Regroupement des cégeps de régions (RCR) a proposé au ministère de l’Enseignement supérieur (MES) des pistes de solutions, regroupées sous trois thématiques :

1- Assurer l’accessibilité à la formation collégiale en région par l’élargissement de l’offre de formation.

2- Augmenter le potentiel attractif des cégeps en région par l’amélioration des infrastructures.

3- Favoriser la mobilité étudiante tant sur le plan interrégional qu’international.

C’est en réponse à la démarche proposée pour la réalisation de ces travaux qu’est né le RCR afin de demander au MES d’adopter une approche qui tient compte des besoins différenciés d'une région à l’autre et d’inclure la voix des régions éloignées dans l’ensemble de la démarche.

« Nous demandons au ministère de poursuivre, avec nous, les travaux entamés, afin de garantir que nos institutions puissent réaliser tous les aspects de leur mission, soit : d’assurer l’accessibilité aux études supérieures par une offre de programmes de qualité, tant à l’enseignement régulier qu’en formation continue, sur l’ensemble du territoire québécois, puis de réaliser des projets de recherche et d’innovation et, finalement, de participer avec des ministères, organismes et autres partenaires à des initiatives de développement régional, national et international », de préciser Mme Marie-Claude Deschênes, directrice générale du Cégep de La Pocatière et porte-parole pour le RCR.

À la voix des directions des cégeps s’ajoutent celle des membres des conseils d’administration des établissements d’enseignement : « L’accès à l’enseignement supérieur demeure un enjeu important, particulièrement dans les régions éloignées des grandes villes comme Montréal et Québec. Le territoire québécois offre une multitude de points de service permettant de poursuivre des études collégiales. Un atout précieux qu’il faut maintenir, voire à mettre de l’avant. La qualité, la diversité et la vitalité de l’offre de formation dans les cégeps de région sont fondamentales pour maintenir notre capacité à retenir et attirer des jeunes et des travailleurs dans nos régions », de renchérir M. Gilles Déry, président du conseil d’administration du Cégep de Chicoutimi.

Rappelons que le Regroupement des cégeps de régions est composé de 12 cégeps répartis sur cinq régions administratives (Abitibi-Témiscamingue, Bas-Saint-Laurent, Côte-Nord, Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Saguenay-Lac-Saint-Jean). En plus de leur campus principal, ces cégeps ont la responsabilité de trois écoles nationales affiliées, neuf centres d’études collégiales et 17 centres collégiaux de transfert de technologie.

-30-

Source : Regroupement des cégeps de régions (RCR) 

Information :

Julie Gaudreault
Conseillère en communication
Cégep de St-Félicien
418 679-5412 poste 4315
jgaudreault@cegepstfe.ca

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET L'ENTREPRENEURIAT À L'HONNEUR
LE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET L'ENTREPRENEURIAT À L'HONNEUR
12 février 2021
C'est en direct de la page Facebook du Cégep de St-Félicien que les finissant(e)s en Techniques du milieu naturel (TMN) du Cégep et du Centre d'études collégiales à Chibougamau ont présenté vingt (20) projets réalisés dans le cadre du cours « Développement durable ».

Gala en développement durable et entrepreneuriat des finissants en Techniques du milieu naturel

C’est en direct de la page Facebook du Cégep de St-Félicien que les finissant(e)s en Techniques du milieu naturel (TMN) du Cégep et du Centre d’études collégiales à Chibougamau ont présenté vingt (20) projets réalisés dans le cadre du cours « Développement durable ». L’événement présenté pour la première fois en mode virtuel a pu rejoindre un public plus large que les étudiants en 2e année du programme et le jury constitué d’acteurs importants œuvrant dans différentes sphères du développement durable et de l’entrepreneuriat régional. En effet, les familles et proches des finissants du programme ont pu assister pour une toute première fois aux présentations des étudiants en milieu naturel qui proviennent des quatre coins du Québec et de l’international.

Au terme des présentations, les membres du jury ont eu la lourde tâche de déterminer les projets gagnants sous différents critères d’évaluation comme l’aspect développement durable, le potentiel entrepreneurial, la valeur scientifique et la communication.

Pour cette 5e édition, le jury était composé de M. Luc Gibbons, maire de la Ville de Saint-Félicien, Mme Stéphanie Fortin, conseillère spécialisée, développement économique Investissement Québec, Mme Marlène Gaudreau, directrice assurance qualité Bleuet Nordic Inc., Mme Isabelle Coulombe, responsable Carrefour jeunesse emploi des Bleuets et M. Marc Renaud, enseignant en sciences au Cégep de St-Félicien.

Le premier prix « Développement durable » et une bourse de 1 000 $ a été remis à l’équipe du projet Fleur éternelle qui s’est lancée dans un projet de cueillette de plantes afin de créer des produits comestibles et de bien-être respectueux de l’environnement et bénéfiques pour ses consommateurs.

L’équipe du projet Bug dans mon assiette des finissants en TMN du Centre d’études collégiales à Chibougamau a reçu le deuxième prix « Développement durable » et une bourse de 500 $ pour leur projet dont le but était de produire de la farine protéinée à base de larves de ténébrions par la production d’un élevage.

Le prix « Entrepreneuriat » a été décerné à l’équipe du projet Verticulture qui a reçu une bourse de 250 $ pour leur projet d’optimisation de l’espace par la culture verticale avec des structures construites à base de palettes de bois usagés.

Le projet Mycosolutions, qui s’engage à sensibiliser la population aux bénéfices associés à l’utilisation de différentes espèces de champignons, d’offrir des produits locaux et d'expérimenter la décontamination de l’eau et du sol, a remporté le prix « Science » et une bourse de 250 $, tandis que le projet Écocoresponsables, qui s’est fixé pour but d’opérer un poulailler éco-responsable le plus autosuffisant possible en l’exploitant à son plein potentiel tout en offrant de la nourriture aux étudiants du Cégep de St-Félicien, a gagné le prix « Communication » et également une bourse de 250 $.

Le prix « Coup de cœur » a été choisi par le public qui a voté pour le projet Fleur éternelle. Les récipiendaires de ce prix spécial pourront profiter d’un voyage à Tadoussac comprenant une nuit en hébergement et quatre croisières aux baleines gracieusement offertes par l’Hôtel Le Pionnier.

Rappelons que le cours « Développement durable » existe depuis 2007 afin de permettre aux étudiants en Techniques du milieu naturel d'expérimenter le développement durable. Ce cours s'échelonne sur trois sessions et permet aux étudiants de concevoir, de mettre en œuvre et de promouvoir des projets en développement durable. Un cours unique au Québec tout comme le programme Techniques du milieu naturel. Un tel cours incite aussi les étudiants à poser des actions qui favorisent le changement d'habitudes pour un mieux-être écologique, collectif et durable. La portée des projets créés trouve écho autant dans la sensibilisation et l'éducation à la population que la mise en valeur et la conservation des ressources naturelles.

Sur la photo, l'équipe gagnante du premier prix "Développement durable" : Fleur éternelle.

 LANCEMENT DE L'AEC MANAGEMENT EN HÔTELLERIE ET EN RESTAURATION  DANS UNE PERSPECTIVE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE
LANCEMENT DE L'AEC MANAGEMENT EN HÔTELLERIE ET EN RESTAURATION DANS UNE PERSPECTIVE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE
15 décembre 2020
Le Service aux entreprises et aux collectivités (SEC) du Cégep de St-Félicien lancera le 18 janvier prochain une nouvelle cohorte de l'Attestation d'études collégiales (AEC) en management de l'hôtellerie et de la restauration dans une perspective de développement durable.

Le Service aux entreprises et aux collectivités (SEC) du Cégep de St-Félicien lancera le 18 janvier prochain une nouvelle cohorte de l’Attestation d’études collégiales (AEC) en management de l’hôtellerie et de la restauration dans une perspective de développement durable.  

Cette AEC propose aux étudiants une formation qui consolidera leurs acquis en hôtellerie et en restauration tout en leur apportant de nouvelles compétences en supervision et en vision de développement d’entreprise. Près de 50 % de la formation se déroulera en milieu de travail selon la formule d’apprentissage en milieu de travail (AMT).

Bien que ce secteur d’activités soit fortement touché par la pandémie, l’engouement des consommateurs pour une offre de cuisine et d’hébergement de qualité, mettant notamment en valeur les produits et services du terroir et de proximité, a grandement refait surface autant pour les secteurs traditionnels que de niches innovantes. C’est dans ce contexte d’émergence des besoins dans les milieux de l’hôtellerie et de la restauration et l’opportunité donnée aux étudiants d’évoluer rapidement dans un environnement de travail réel que le SEC propose cette formation. 

L’AEC est d’une durée de 1425 heures, dont 725 heures de formation hybride (présentiel et en ligne) combinée à 700 heures de travail encadré directement en entreprise. Elle vise notamment à superviser toutes les opérations quotidiennes des hôtels et des restaurants dans divers lieux de travail écoresponsables (ou susceptibles de le devenir), et d’assister le directeur des opérations ou le directeur général dans toutes les tâches de gestion. Ce programme a été conçu en tenant compte des meilleures pratiques nationales et internationales en matière de développement durable dans les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration.

Actuellement, une douzaine d’étudiants dont six étudiants provenant de la France sont inscrits à la formation et quelques places sont encore disponibles. Pour plus d’information : veuillez communiquer avec monsieur Romain Théberge à rtheberge@cegepstfe.ca  / Management durable de l'hôtellerie et de la restauration - Seccol

Sur la photo, nous reconnaissons les six étudiants français arrivés au Québec dernièrement et vivant leur quarantaine avant de débuter leur formation le 18 janvier 2021.