Recherche et Innovation

À titre d’établissement d’enseignement supérieur, le Cégep de St-Félicien reconnaît que la recherche est un élément clé favorisant l’accomplissement de sa mission éducative. Il considère que la recherche contribue à la fois à l’avancement et au transfert de connaissances, au développement des régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean et du Nord-du-Québec, à l’enrichissement et au renouvellement des pratiques d’enseignement. L’implication des étudiants aux projets et aux activités de recherche contribue par ailleurs au processus d’intégration aux études collégiales et à l’engagement scolaire.

La recherche est un secteur en développement et les activités en recherche s’effectuent autant par des membres du personnel de la formation régulière ou continue du Cégep de St-Félicien et du Centre d’études collégiales à Chibougamau que par le biais de notre Centre collégial de transfert technologique Écofaune boréale.


Les projets de recherche

Revalorisation de la Petite rivière Eusèbe : caractérisation des populations de salmonidés (omble de fontaine et ouananiche) et du potentiel de reproduction dans la rivière

Chercheurs

  • Annie Ménard, biologiste et enseignante en Techniques du milieu naturel
  • Luc Lamontagne, biologiste et enseignant en Techniques du milieu naturel

Partenariat

Ce projet est soutenu financièrement par le Cégep de St-Félicien dans le cadre de l’appel de projet 2021-2022 pour soutenir le plan stratégique 2018-2023

Description

Le bassin versant de la Petite rivière Eusèbe fait l’objet d’un projet de revalorisation depuis 2017. Les données récoltées dans différentes activités pédagogiques suggèrent une détérioration significative des écosystèmes de l’amont vers l’aval du bassin (activités forestières, agricoles et urbaines). Au cours des automnes 2019 et 2020, des tacons de ouananiches ont été capturés dans la rivière. La présence et la reproduction de cette espèce constitueraient un levier inestimable à la protection et la revalorisation de la Petite rivière Eusèbe. Il en est de même pour l’omble de fontaine dont l’état des populations est inconnu. Le projet propose d’acquérir davantage de connaissances sur ces deux espèces afin de comprendre l’état des populations, et ainsi mieux sensibiliser la communauté à la protection des petites rivières agricoles oubliées, dont le potentiel d’habitat est peut-être sous-estimé. La gestion durable d’un territoire requiert lenteur et persévérance…et une vision! Redonnons à la rivière sa beauté.

Partage et développement de savoirs professionnels en milieu collégial : l’apport du groupe de codéveloppement professionnel accompagné

Chercheurs

  • Nadia Cody, chercheuse de l’UQAC
  • Sandra Coulombe, chercheuse de l’UQAC
  • Anne Kafka, représentante du milieu de pratique

Partenariat

Ce projet est possible grâce au financement du Consortium régional de recherche en éducation (CRRE -2021-2022).

Description

Les enseignants des collèges possèdent généralement une formation initiale disciplinaire; très peu ont une formation pédagogique. Au fil du temps, le développement des connaissances en pédagogie, l’intégration des technologies, la diversification des caractéristiques des étudiants, etc. sont autant de facteurs qui ont modifié la tâche des enseignants. Demeurant des enjeux de taille, l’approche programme et celle par compétences (Howe, 2017) ont aussi contribué à sa complexification. Favoriser le développement professionnel en acquérant ou en consolidant des savoirs professionnels est donc devenu une priorité. Différentes initiatives ont été mises en place à cet égard (ex. Performa, activités de formation de l’AQPC), mais les enseignants souhaiteraient miser davantage sur du temps d’apprentissage en milieu de travail, notamment par le biais d’un accompagnement par les pairs et le conseiller pédagogique. Cette recherche-action-formation, coordonnée par deux chercheuses et une conseillère pédagogique, réunira une douzaine d’enseignants pour réaliser des activités de coformation selon le dispositif des groupes de codéveloppement professionnel (GCP). L’analyse des propos de ces groupes visera à identifier les savoirs professionnels partagés et développés par les enseignants. Un questionnaire et un focus group permettront d’analyser les facilitateurs, les défis et les retombées liés à la participation à ces GCP. L’ensemble du processus donnera lieu à l’émergence de savoirs coconstruits par le groupe dans une perspective d’amélioration des pratiques enseignantes au collégial.

Écofaune boréale

Premier centre de recherche dans le domaine de la fourrure et du cuir au Canada, le domaine de spécialisation du Centre collégial de transfert technologique Écofaune boréale est de réaliser des recherches appliquées combinant le développement technologique, l’aide technique, le transfert de connaissances, la diffusion d’informations scientifiques ainsi que l’adoption de pratiques sociales novatrices. Leurs travaux sont l’occasion pour tous les acteurs impliqués dans le développement de la fourrure nordique et de sa chaîne de valeur de se repositionner économiquement par rapport à la réalité du marché mondial de la fourrure, du cuir et de leurs produits dérivés, dans le respect des exigences écoresponsables et de développement durable ainsi que des pratiques des Premières Nations et des Inuits.

Pour en savoir plus

Mener un projet de recherche au Cégep de St-Félicien

Selon notre Politique institutionnelle de recherche, tout projet de recherche, d’enquête ou de sondage, mener au Cégep de St-Félicien doit être approuvé par le Cégep, qu’il soit subventionné ou non. Ainsi, avant d’entreprendre la démarche d’un projet de recherche et de recruter des participants (employés ou étudiants) au sein du Cégep, le responsable du projet de recherche doit communiquer avec la conseillère à la recherche (ibrassard@cegepstfe.ca ou 418-679-5412, poste 4379) afin que celle-ci recueille les informations nécessaires à l’évaluation de la convenance institutionnelle du projet et l’achemine à la Direction responsable de la recherche.

POUR UNE DEMANDE D’APPROBATION, LES INFORMATIONS SUIVANTES NOUS SERONT UTILES :

  • Nom et coordonnées du responsable du projet de projet
  • Résumé du projet de recherche (1 à 2 pages)
  • Contexte de la réalisation (maîtrise, doctorat, projet subventionné ou non, source de financement)
  • Nature de l’implication demandée au Cégep
    • Utilisation des locaux, des installations ou des équipements
    • Recrutement des membres du personnel et des étudiants comme participants. Veuillez préciser les modalités de recrutement envisagées, le nombre souhaité de participants visés, le moment prévu de la collecte de données ainsi que la méthode privilégiée (principales étapes, outils, durée, etc.)
  • Certification éthique, s’il y a lieu.

Il est à noter que les projets de recherche réalisés avec des êtres humains doivent recevoir une certification du Comité d’éthique à la recherche du Cégep de St-Félicien.

Comité d'éthique à la recherche (CÉR)

Selon notre Politique institutionnelle d'éthique de la recherche avec des êtes humains, tout projet de recherche réalisé avec des êtres humains au Cégep de St-Félicien doit obtenir une approbation du Comité d’éthique à la recherche (CÉR) du Cégep de St-Félicien. Pour toute demande en matière d’éthique, veuillez vous adresser par courriel à Isabelle Brassard, conseillère à la recherche (ibrassard@cegepstfe.ca) qui assurera les suivis nécessaires.

Notez que le CÉR se rencontrera en comité plénier au moins trois fois dans l’année. Tous les documents requis pour l’évaluation éthique sont donc attendus pour les dates suivantes :

  • 6 novembre 2021
  • 4 février 2021
  • 4 juin 2021

Il dispose d’un délai de 10 jours pour procéder à l’analyse des dossiers soumis. Sur demande, le CER pourra exceptionnellement répondre à des besoins ponctuels en dehors de ce calendrier.

Le Cégep de St-Félicien est signataire de l’entente de reconnaissance de certification éthique pour les projets de recherche multiétablissements à risque minimal avec des êtres humains de la Fédération des Cégeps.

  • Pour une demande de reconnaissance de certification éthique pour un projet à risque minimal multiétablissements, vous devez adresser une demande par courriel à ibrassard@cegepstfe.ca en soumettant les documents suivants :
    • Un résumé du projet de recherche (1-2 pages)
    • Un court texte décrivant les mesures particulières destinées à promouvoir et à protéger les intérêts des participants.
    • Le certificat émis par le CÉR responsable de l’évaluation éthique initiale

Pour toute autre question, veuillez communiquer avec Isabelle Brassard, conseillère à la recherche et secrétaire du Comité d’éthique à la recherche.

Bureau de la recherche et de l'innovation

Le bureau de la recherche du Cégep de St-Félicien soutient les chercheuses et chercheurs dans leurs activités ainsi que toute personne intéressée à faire de la recherche, et ce, à toutes les étapes d’un projet de recherche. En plus de contribuer à la mission du Cégep en matière de développement de la recherche, il appuie les activités des différents comités de soutien à la recherche, dont le comité d’éthique de la recherche avec des êtres humains.

Pour nous joindre :

Direction responsable de la recherche et du CCTT Écofaune boréale

Dave Harvey, dharvey@cegepstfe.ca ou au 418 770-8674

Soutien-conseil à la recherche

Isabelle Brassard, ibrassard@cegepstfe.ca  ou 418 679-5412, poste 4379

Elle offre un accompagnement pour la réalisation de tout projet de recherche et d’activités de transfert de connaissances. Elle s’occupe également du secrétariat du Comité d’éthique de la recherche.

Personne chargée de la conduite responsable en recherche

Pierre-Luc Ménard, directeur des études, pmenard@cegepstfe.ca ou au 418 679-5412, poste 4268

Il veille à la promotion d’une conduite responsable en recherche et assure le processus de gestion des allégations d’inconduites.